Bafétimbi Gomis dément les accusations de mise en cause dans une affaire de viol en réunion

32 contributions
Publié le 13 juin 2012.

FOOTBALL - Un autre joueur lyonnais serait en cause, tandis que le club proteste...

Selon une source policière proche de l’enquête, une jeune fille doit être auditionnée cet après-midi à Lyon dans le cadre d’une affaire présumée de viol en réunion mettant en cause l’attaquant de l’OL Bafétimbi Gomis. Les faits, dont les medias se font largement l’écho ce matin, se seraient déroulés dans la nuit de mardi à mercredi dans des conditions qui restent à éclaircir.

«Nous avons eu vent de cette information ce matin, mais nous devons de nouveau entendre la victime présumée cet après-midi, indique un enquêteur. Ce joueur n’a jamais été placé en garde à vue», ajoute-t-il, précisant qu’à l’heure actuelle, tout reste à vérifier. Un autre joueur de l’OL serait également mis en cause par la jeune fille.

Bafé Gomis dément

De son côté, Gomis dément les accusations sur les réseaux sociaux. Sur ses comptes Facebook et Twitter, l’attaquant de l’OL a démenti ce mercredi midi l’accusation de viol en réunion portée par une jeune fille. «Je vous informe que je démens formellement les accusations qui sont portées contre moi et que contrairement à ce qui a pu être écrit, je n'ai absolument pas passé la nuit en garde à vue. Merci pour tous vos messages de soutien», écrit-il. Dans la foulée, c'est son club qui dément l'information selon laquelle son attaquant aurait passé la nuit en gard -à vue. «L’Olympique Lyonnais a pris acte de l’existence d’une enquête et suit en parfaite synergie son évolution. Toutefois, l’OL regrette vivement les diffusions hâtives de médias dont la finalité est de porter atteinte à son image alors qu’aucune conclusion policière ou judiciaire n’existe à ce jour», explique le club rhodanien sur son site.

Elsa Frisullo, à Lyon
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr