Euro2012: Samir Nasri règle ses comptes

55 contributions
Publié le 11 juin 2012.

FOOTBALL - Le buteur de la soirée côté français a profité de l'occasion pour évoquer son contentieux avec les journalistes de «L'Equipe»...

De notre envoyé spécial à Donetsk,

Le protocole est ainsi. Quand on est élu homme du match, l’UEFA vous impose de venir chercher votre trophée en salle de conférence de presse. Buteur d’une subtile frappe croisée des 20 mètres (39e), Samir Nasri s’est donc retrouvé un peu malgré lui face à la presse à l’issue de la rencontre. Interrogé par le représentant de l’UEFA, il n’a cependant pas eu à expliquer sa célébration de but, le doigt sur la bouche comme pour dire «taisez-vous» devant la tribune réservée aux journalistes.

Tout juste a-t-il répondu «à vous», quand un journaliste de L’Equipe lui a demandé à qui était destiné ce geste. Attendu près de deux heures après la rencontre en zone mixte, Nasri a snobé la presse écrite, et donc le quotidien sportif, quelques secondes après avoir parlé aux télévisions. «J’en veux personnellement au journal L’Equipe, on juge un joueur sur une compétition. Ma famille a été très touchée», a-t-il ainsi expliqué face aux caméras.

Laurent Blanc: «Je suis satisfait de son match»

Largement critiqué dans la presse ces derniers temps, l’ailier des Bleus a ainsi pris sa revanche, en marquant un but importantissime face à son gardien de Manchester City, Joe Hart. «Je vois que la défense et très basse donc je me dis qu’il faut tirer de loin, décrit-il. Le gardien anglais me connaît bien, il croit que je vais ouvrir le pied donc du coup je la mets petit côté.»

S’en suit cette célébration où l’on a pu lire quelques insultes, engluées dans son effusion de joie. «Sur ce geste, je ne peux pas répondre à sa place, c’est très personnel a confié Laurent Blanc après la rencontre. Je suis satisfait de son match, apparemment il n’y a pas que moi, puisqu’il a été élu homme du match.  C’est une bonne chose pour lui.» Et même s’il avoue qu’il «aurait préféré la victoire», son large sourire au coup de sifflet final en dit long sur son état d’esprit après la rencontre. Au final, il est peut-être bien le seul des acteurs de la soirée à avoir gagné ce soir.

>> Pour revivre le match France-Angleterre, cliquez ici

Bertrand Volpilhac, en Ukraine
publicité
publicité

Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr