L'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull-Renault) partira en pole position dimanche au Grand Prix du Canada, 7e manche du Championnat du monde de Formule 1, grâce à son meilleur temps lors de la séance de qualifications samedi sur le circuit Gilles-Villeneuve de Montréal.
L'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull-Renault) partira en pole position dimanche au Grand Prix du Canada, 7e manche du Championnat du monde de Formule 1, grâce à son meilleur temps lors de la séance de qualifications samedi sur le circuit Gilles-Villeneuve de Montréal. - Rogerio Barbosa afp.com

© 2012 AFP

L'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull) a signé le meilleur temps de la 3e et dernière séance d'essais libres du Grand Prix du Canada, 7e manche (sur 20) du Championnat du monde de Formule 1, samedi matin sur le circuit Gilles-Villeneuve, à Montréal.

Sous un ciel parfaitement bleu et au lendemain d'affrontements nocturnes entre groupes d'étudiants radicaux et policiers québécois, dans le centre de Montréal, le sport a repris ses droits et Vettel, double champion du monde en titre, a clairement affiché son ambition de gagner pour la première fois au Canada.

Dans les cinq dernières minutes de cette séance, Vettel a grimpé tout en haut de la feuille de chronos, en 1 min 14 sec 442/1000, soit 6 millièmes de mieux seulement que l'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari), victorieux en 2006, l'année de son 2e titre mondial, sur ce circuit Gilles-Villeneuve.

Le troisième de cette séance est un autre champion du monde, le Britannique Lewis Hamilton (McLaren), qui avait signé les meilleurs temps des deux séances de vendredi. Victorieux deux fois à Montréal, Hamilton a fait mieux que son coéquipier Jenson Button, 15e seulement au volant de l'autre McLaren dont la boîte de vitesses a été changée vendredi.

L'Australien Mark Webber, 4e dans l'autre Red Bull, a devancé le Vénézuélien Pastor Maldonado (Williams), vainqueur à Barcelone, et l'autre pilote de la Scuderia Ferrari, le Brésilien Felipe Massa, qui s'est fait une grosse frayeur en passant dans l'herbe, au ras du mur de béton.

Dans sa Mercedes, l'Allemand Michael Schumacher, sept fois champion du monde et sept fois vainqueur à Montréal, a fait le 7e chrono du matin, devant les deux Lotus de Romain Grosjean et Kimi Räikkönen. L'autre Mercedes de Nico Rosberg, en panne dès le début de la séance, n'a même pas bouclé un tour.

La séance de qualifications, à partir de 13h00 locales (17h00 GMT) allait se dérouler devant des tribunes bien remplies malgré le contexte étudiant et les images des manifestations qui, selon le promoteur du Grand Prix, François Dumontier, ont incité plusieurs milliers de spectateurs américains à "passer leur tour".