La joueuse russe Maria Sharapova, lors de son macth à Roland-Garros contre Petra Kvitova, le 7 juin 2012.
La joueuse russe Maria Sharapova, lors de son macth à Roland-Garros contre Petra Kvitova, le 7 juin 2012. - F.Lenoir/REUTERS

R.S.

Cette page est actualisée en temps réel : cliquez ici pour mettre à jour.

  • Celui qui avait misé sur une telle finale en début de tournoi n’est pas un simple connaisseur du tennis. C’est un génie du pronostique. Car s’il n’y a rien d’étonnant à voir Maria Sharapova jouer la victoire finale sur le Central de Roalnd-Garros, la présence de l’Italienne Sara Errani, 24e mondiale est beaucoup plus improbable. Mais à force de mater les têtes de séries, la joueuse de poche (1,64m) s’est surprise elle-même en prolongeant de jour en jour son séjour parisien. Face à la nouvelle numéro 1 mondiale, qui tentera de gagner le seul Grand Chelem qui lui manque, l’invitée surprise du tournoi pourrait quant à elle réaliser le doublé après sa victoire en double, vendredi. Une performance jamais réalisée depuis 2000, avec Mary Pierce.

    permalien