Un LeBron James monumental avec ses 45 points, 15 rebonds et 5 passes décisives a permis à Miami de s'imposer jeudi à Boston (98-79) et de s'offrir un match décisif à domicile, samedi, qui décidera de l'identité de l'adversaire d'Oklahoma City en finale NBA.
Un LeBron James monumental avec ses 45 points, 15 rebonds et 5 passes décisives a permis à Miami de s'imposer jeudi à Boston (98-79) et de s'offrir un match décisif à domicile, samedi, qui décidera de l'identité de l'adversaire d'Oklahoma City en finale NBA. - Jim Rogash afp.com

© 2012 AFP

Un LeBron James monumental avec ses 45 points, 15 rebonds et 5 passes décisives a permis à Miami de s'imposer jeudi à Boston (98-79) et de s'offrir un match décisif à domicile, samedi, qui décidera de l'identité de l'adversaire d'Oklahoma City en finale NBA.

Miami, qui restait sur trois défaites d'affilée après avoir remporté les deux premiers matches, a égalisé à 3 victoires à 3 en finale de Conférence Est et peut se qualifier samedi pour une deuxième finale NBA consécutive.

Les Celtics n'ont jamais eu la qualification en vue dans un match que Miami menait 55-42 à la mi-temps avec déjà 30 points de James (12 sur 14 aux tirs).

Eliminé des play-offs sur le parquet des Celtics en 2008 puis en 2010, les deux fois alors qu'ils jouaient pour Cleveland, James n'avait visiblement aucune intention de laisser Boston avoir encore le dernier mot dans sa salle.

Le "King" a été éblouissant et a porté le Heat sur ses épaules, sans avoir besoin de l'aide de Dwyane Wade (mauvaise soirée aux tirs avec 6 sur 17 pour 17 pts) ni d'un banc au rendement offensif famélique (11 pts et 4 paniers).

Selon ESPN, le seul autre joueur de l'histoire avec 45 points, 15 rebonds et 5 passes en play-offs NBA est Wilt Chamberlain.

"Il fallait qu'on gagne ce match. C'est une belle victoire. Maintenant tout va se jouer sur un match, dans notre salle. On a hâte", a dit James, qui a remporté trois fois le trophée de meilleur joueur (MVP) de NBA mais court toujours après le titre de champion (deux finales perdues, en 2007 et 2011).

"On lui donnait la balle et on s'écartait, a résumé Wade. Il était concentré comme je ne l'ai vu. C'était une vraie prestation de MVP."

"LeBron était trop fort pour nous, il a donné le ton et a rassuré son équipe", a déclaré l'entraîneur des Celtics Doc Rivers.

Côté Boston, le meneur Rajon Rondo a produit 21 points et 10 passes décisives alors que Kevin Garnett s'est contenté de 12 points, Ray Allen de 10 et Paul Pierce de 9, à seulement 22% de réussite aux tirs.