L'Asutralienne Samantha Stosur (à g.) et la Slovaque Dominika Cibulkova, lors de leur quart de finale à Roland-Garros, le 5 juin 2012.
L'Asutralienne Samantha Stosur (à g.) et la Slovaque Dominika Cibulkova, lors de leur quart de finale à Roland-Garros, le 5 juin 2012. - J.Demarthon/AFP

R.S.

Samantha Stosur est bien en demi-finale du tableau… féminin. La précision s’impose après les déclarations de Dominika Cibulkova, battue par l’Australienne en quart de finale du tournoi, 6-4, 6-1, mardi après-midi. En conférence de presse d’après-match, la joueuse slovaque a comparé le jeu de son adversaire à celui d’un joueur masculin. «Elle joue comme un homme. Et c'est toujours difficile de jouer contre un homme. Cela me rendait folle sur le court.»

Un peu plus tard, Cibulkova a répété cette petite phrase en répondant à une autre question. Par ces mots prononcés en anglais (donc pas sa langue natale), elle a voulu mettre en avant la qualité de jeu de l’Australienne. Son service et l’effet qu’elle met dans sa balle l’ont impressionnée pendant tout le match. Mais à ce jour, Stosur n’est pas prête d’intégrer le classement ATP. Elle reste une joueuse du circuit WTA.