Victoria Azarenka, le 4 juin 2012, à Roland-Garros.
Victoria Azarenka, le 4 juin 2012, à Roland-Garros. - JACQUES DEMARTHON / AFP

A.M., à Roland-Garros

La Biélorusse Victoria Azarenka en a visiblement gros sur la patate. Eliminée par la Slovaque Cibulkova (6-2, 7-6) dès les huitièmes, est apparue remontée après sa défaite. A la question, «qu’allez-vous faire pour revenir à votre meilleur niveau», la n°1 mondiale a répondu du tac-au-tac: «Je vais me suicider. Que voulez vous que je fasse, je vais retourner à l’entraînement et donner le maximum».  Frustrée, elle l’est certainement après un match où «rien n’a marché». «En fait, la seule chose que j’ai espéré, c’est qu’elle fasse des erreurs», souffle l’élève du Français Sam Sumyk.

Toujours avec Mauresmo? 

Egalement conseillée par Amélie Mauresmo, Azarenka ne sait pas si elle continuera avec l’ancienne championne française. «Rien n’est encore décidé», s’est-elle contentée de déclarer. «Aujourd’hui, je vais rentrer à la maison, parce que ça fait longtemps que je suis partie. J’ai besoin de repos mental et de sortir du tennis. Et quand ma passion et mon désir seront de retour, j’irai sur gazon», confie la Biélorusse.