La Française Alizé Cornet, le 28 mai 2012? à Roland-Garros.
La Française Alizé Cornet, le 28 mai 2012? à Roland-Garros. - PASCAL GUYOT / AFP

A.M., à Roland-Garros

Battue au 1er tour de Roland-Garros par la Chinoise Zheng (6-4, 6-4), la Française Alizé Cornet n’aura fait qu’un cours passage Porte d’Auteuil, à cause d’une blessure aux adducteurs. «Elle a vu que j’étais diminuée, elle a été très forte, elle m’a fait courir», lâche la Niçoise. Revenu a un bon niveau de jeu ces dernières semaines après un gros passage à vide, la Niçoise a perdu bien plus qu’un premier tour en Grand Chelem.

«J’ai envie de pleurer»

Sa défaite la prive en effet d’une qualification aux JO de Londres. «J’ai envie de pleurer… Si je gagnais aujourd’hui, j’y allais. Il y a quelques semaines, je ne comptais pas dessus, j’étais 120e mondiale. Je me remets dans la course, il me reste un match, et je le perds. C’est tout moi ça…». A 22 ans, elle sait qu’elle pourrait tout de même disputer un tournoi olympique un jour. Mais il faudra pour cela attendre quatre ans de plus, car pour cet été, c’est mort. «Il me faudrait un énorme coup de pot, mais je n’y crois plus. Faudrait que je joue un challenger et que je le gagne, en étant blessé, ça fait beaucoup». Et assez pour verser quelques larmes.