Tiger Woods tient son trophée gagné sur le PGA Tour à Orlando le 25 mars 2012.
Tiger Woods tient son trophée gagné sur le PGA Tour à Orlando le 25 mars 2012. - Reuters Photographer / Reuters

N. Bu. avec Reuters

Voilà un sacré coup de griffe à deux semaines du Masters d'Augusta, première levée du Grand Chelem 2012. Le golfeur américain Tiger Woods a mis un terme, dimanche, à deux années et demie de disette sur le circuit professionnel (PGA Tour) en remportant le Arnold Palmer Invitational à Orlando, en Floride, l'un des principaux tournois comptant pour le circuit professionnel américain.

Du Woods à l'ancienne

Sur le parcours de Bay Hill, l'ancien numéro un mondial a rendu dimanche, pour le quatrième tour, une carte de 70 (-2) qui a porté son total à -13 et lui a permis de l'emporter assez facilement (avec cinq coups d'avance) sur le Nord-Irlandais Graeme McDowell, vainqueur de l'US Open en 2010, qui partageait sa partie et ne s'était élancé qu'avec un coup de retard dimanche. Une victoire comme à la belle époque, en somme.

72e titre

Tiger Woods remporte ainsi son 72e titre sur le PGA Tour, son premier depuis septembre 2009. «Cela fait du bien, cela fait vraiment du bien», a-t-il déclaré. «Cela représente beaucoup de travail acharné. Je suis très reconnaissant envers tous ceux qui m'ont aidé, ils se reconnaîtront», a-t-il ajouté.

La carrière de Tiger Woods a connu un coup d'arrêt après son divorce médiatisé et les révélations sur ses relations extraconjugales. Sa victoire en Floride, qui arrive après un début de saison où le Tigre a enchaîné les places d'honneur et montré qu'il avait retrouvé son meilleur jeu (notamment au driving), le replace parmi les favoris pour le Masters d'Augusta qui aura lieu du 5 au 8 avril.