Carlo Ancelotti, l'entraîneur du PSG, le 15 janvier 2012, au Parc des princes, lors d'un match contre Toulouse.
Carlo Ancelotti, l'entraîneur du PSG, le 15 janvier 2012, au Parc des princes, lors d'un match contre Toulouse. - PATRICK KOVARIK / AFP

Au Parc des Princes, Antoine Maes

Dans sa longue carrière, Carlo Ancelotti a sans doute déjà eu plus de mal à digérer un résultat à domicile. Mené dans les 10 dernières minutes, son équipe a pourtant pu revenir dans le match contre Montpellier (2-2). L’Italien n’a donc pas eu à se forcer pour garder son flegme légendaire.

Carlo Ancelotti, est-ce que ce match nul au Parc des Princes contre Montpellier est une déception?

Une déception, non. Ca a été un match difficile, compliqué. Le résultat est juste.On a eu des difficultés derrière et dans la récupération. Et à la fin, le travail des joueurs a été bon. On ne voulait pas perdre.

Le niveau de Montpellier vous a surpris?

C’était compliqué… C’est une équipe avec une bonne organisation. Ils jouent ensemble depuis trois ou quatre ans. Le jeu de Montpellier est naturel. Ils ont une bonne qualité individuelle et collective. Nous nous devons nous améliorer. Nous n’avons pas de certitudes. Et j’ai changé le système, donc ce n’est pas naturel. Il faut continuer à travailler, avec confiance.

Vous restez sur deux matchs nuls en championnat. Est-ce que le PSG est fatigué?

On vient quand même de jouer contre le 2e du championnat… On ne peut pas gagner tous les matchs, ce n’est pas possible. Et la condition physique des joueurs est bonne.

Comment avez-vous trouvé le jeu offensif de votre équipe?

En première mi-temps, on a eu des difficultés en attaque, on n’avait pas de profondeur. On jouait lentement, de derrière. La deuxième mi-temps a été meilleure, avec de meilleures opportunités. Et quand Pastore est entré, la qualité s’est améliorée.

Revivez PSG-Montpellier en live comme-à-la-maison