Dopage: Andy Schleck «triste» pour Alberto Contador

CYCLISME Soulagé par la prise de décision du TAS après 566 jours d'incertitude, le Luxembourgeois Andy Schleck est toutefois triste pour Alberto Contador...

S. B.

— 

Andy Schleck en compagnie de son frère Frank lors de la présentation du parcours du Tour de France 2012

Andy Schleck en compagnie de son frère Frank lors de la présentation du parcours du Tour de France 2012 — REAU ALEXIS/SIPA

Andy Schleck souhaitait gagner un grand Tour. C’est chose faite. Sacré vainqueur du Tour de France 2010 sur tapis vert, suite à la suspension d’Alberto Contador ce lundi, le grimpeur luxembourgeois n’a pas pris la nouvelle comme une consécration. Actuellement à Majorque, le coureur de RadioShack Nissan s’est exprimé par le biais d’un communiqué publié sur le site internet de son équipe. Au menu, de la tristesse et du soulagement: «Tout d’abord, je suis triste pour Alberto. J’ai toujours cru à son innocence. C’est un jour très triste pour le cyclisme. La seule nouvelle positive est que nous avons un verdict après 566 jours d’incertitude. Enfin, on peut avancer. Je fais confiance aux juges du TAS pour avoir pris tous les aspects en compte après avoir lu un dossier de 4.000 pages.»

Schleck veut «gagner à la pédale»

Conscient de l’aspect administratif d’une victoire qu’il aurait voulu sportive, le Luxembourgeois a également profité de ce communiqué pour faire part de ses ambitions futures. «Si je suis déclaré vainqueur du classement général du Tour de France 2010, cela ne va pas me rendre heureux. J’ai bataillé avec Contador lors de la course et j’ai perdu. Mon objectif est de gagner le Tour de France à la pédale, en étant le meilleur des concurrents, pas devant les tribunaux. Si je gagne cette année, je considérerai que c’est ma première victoire.» Le parcours de la Grande Boucle 2012, qui fait la part belle aux rouleurs, pourrait toutefois contrecarrer les ambitions du nouveau vainqueur de l’édition 2010.