L'entraîneur du Real Madrid José Mourinho a estimé après la défaite (3-1) samedi soir, de son équipe contre le FC Barcelone pour le premier clasico de la saison que "cette victoire du Barça était en partie due à la chance".
L'entraîneur du Real Madrid José Mourinho a estimé après la défaite (3-1) samedi soir, de son équipe contre le FC Barcelone pour le premier clasico de la saison que "cette victoire du Barça était en partie due à la chance". - Pierre-Philippe Marcou afp.com

© 2011 AFP

L'entraîneur du Real Madrid José Mourinho a estimé après la défaite (3-1) samedi soir, de son équipe contre le FC Barcelone pour le premier clasico de la saison que «cette victoire du Barça était en partie due à la chance». «Sans vouloir leur enlever du mérite, cette victoire est en partie due à la chance. La première période était totalement équilibrée. Au début, nous les empêchions vraiment de construire derrière. Le deuxième but qu'ils inscrivent est vraiment dû à la chance. Celle qui nous manque aujourd'hui pour qu'un joueur fantastique, comme l'est normalement Ronaldo, inscrive un deuxième but en notre faveur», a analysé après le match l'entraîneur des Merengue.

Pondéré comme rarement après une défaite contre son éternel rival, José Mourinho n'a pas souhaité donner dans la polémique samedi, lors de son analyse. Il n'a toutefois pas pu s'empêcher d'adresser une critique à l'arbitre de la rencontre, M. Fernandez Borbalan, pour n'avoir pas exclu Messi à la 52e minute. Auteur d'une faute sur Xabi Alonso, l'Argentin, déjà averti d'un carton jaune auparavant, n'a en effet dû qu'à la clémence de l'arbitre de rester sur le terrain à ce moment du match. «Il m'a semblé qu'il aurait dû être exclu. Mais peut-être que non. Je suis à trente mètres de l'action, je ne veux pas être injuste. Par le passé, j'ai eu beaucoup de joueurs expulsés à tort. Peut-être que M. Borbalan a donc pris la bonne décision», a affirmé Mourinho.

Revivez Real Madrid-FC Barcelone en live comme-à-la-maison