Alexandre Vinokourov, vainqueur de Liège-Bastogne-Liège, le 25 avril 2010 à Liège.
Alexandre Vinokourov, vainqueur de Liège-Bastogne-Liège, le 25 avril 2010 à Liège. - T.Roge/REUTERS

A.P.

Même tout jeune retraité du cyclisme, Alexandre Vinokourov arrive toujours à faire parler de lui. L’hebdomadaire suisse L’Illustré assure pouvoir prouver que le Kazakh a acheté sa victoire lors de la classique Liège-Bastogne-Liège en 2010. Le coureur Astana aurait proposé 100.000 euros au Russe Alexandre Kolobnev pour que ce dernier ne lui oppose aucune résistance lors du sprint final.

Interrogé par L’Illustré, Vinokouvov dément avoir acheté son adversaire. «Dans ma carrière, je n'ai jamais fait ça, je me suis toujours bagarré pour gagner», clame-t-il. Et quand le journaliste évoque l’existence de mails montrant le versement de 100.000 euros de sa part sur le compte de Kolobnev, «Vino» ne se démonte pas. «Cela n'a rien à voir avec ça. C'est encore une histoire pour me salir. (...) Je fais souvent des prêts à gauche et à droite».  De son côté, Kolobnev explique qu’il n’aurait jamais sacrifié un telle course pour un autre coureur que Vinkourov. C’est beau l’amitié dans le cyclisme.