Le coureur espagnol Alberto Contador, lors de la première étape du Tour de France, aux Herbiers, le 2 juillet 2011.
Le coureur espagnol Alberto Contador, lors de la première étape du Tour de France, aux Herbiers, le 2 juillet 2011. - S.Rellandini/REUTERS

A.P.

Contrôlé positif au Clenbutérol sur le Tour de France 2010, Alberto Contador doit s’expliquer devant le Tribunal arbitral du Sport de Lausanne (TAS) du 21 au 24 novembre prochains. Depuis le départ, le vainqueur de cette édition plaide la thèse du steak contaminé. L’Agence mondiale Antidopage (AMA), elle, trouve plus crédible l’hypothèse de la transfusion sanguine. Pour prouver son innocence, l’Espagnol demande à être soumis à un détecteur de mensonge, comme le rapporte le site Cyclism’Actu.

Dans un communiqué, le TAS précise que sa décision sera «communiquée avec les motifs aussi vite que possible mais probablement pas avant plusieurs semaines suivant la clôture de l'audience». Ce qui risque bien de repousser en 2012  l’épilogue de cette histoire qui perturbe le cyclisme depuis plus d’un an et demi. Pour rappel, Contador avait été blanchi par sa fédération en février dernier avant que l’AMA et l’UCI  ne fassent appel de cette décision controversée.