Le rugbyman du RC Toulon, Olivier Missoup, lors d'un match contre Biarritz au stade Mayol le 27 août 2011.
Le rugbyman du RC Toulon, Olivier Missoup, lors d'un match contre Biarritz au stade Mayol le 27 août 2011. - Villalonga/Sipa

R.S.

Déjà condamné à trois mois d'interdiction de stade et 3.000 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Montpellier pour avoir frappé Rémy Martin après le match Montpellier–Toulon, Olivier Missoup a également été sanctionné par la Ligue nationale de rugby, jeudi.  La commission de discipline de la Ligue lui a infligé une suspension de 120 jours pour «atteinte à l’intérêt supérieur du rugby».

La décision a été rendue jeudi matin après l'audition de tous les protagonistes de l’altercation du 30 septembre, dans les salons du stade de Montpellier, où avait lieu le banquet d’après-match. Olivier Missoup ne pourra donc jouer en Top 14 avant le 9 février 2012. Le joueur et son club disposent d'un délai de dix jours pour faire appel de cette décision, indépendante de la procédure pénale devant les tribunaux.