Le Britannique Mark Cavendish, le dimanche 25 septembre, sur le podium des championnats du monde, à Copenhague.
Le Britannique Mark Cavendish, le dimanche 25 septembre, sur le podium des championnats du monde, à Copenhague. - PETER DEJONG/AP/SIPA

A.M. (avec reuters)

Comme s’il avait besoin de ça. A 26 ans, Mark Cavendish est naturellement devenu champion du monde sur route dimanche à Copenhague. Sur un circuit aussi plat que le bonhomme a du relief, c’est tout sauf une surprise. Avant la course, il se disait déjà «confiant». «J’ai l’équipe la plus forte possible pour ça, et il n’y a rien que je puisse faire de plus, rien qui pourrait m’inquiéter. Et ma forme est la meilleure que j’ai jamais eue».  Se pavaner toute l’année avec le maillot arc-en-ciel ne risque pas de le rendre modeste.

«Ce ne pouvait être un autre résultat après la course faite par mes équipiers»

Car Cavendish, autoproclamé «homme le plus rapide sur deux roues», n’est pas réputé pour sa discrétion. Le problème, c’est qu’on peut difficilement reprocher à l’express de l’Île de Mann d’être présomptueux: attendu partout, il se loupe très rarement. Et ce ne sont pas ses 20 victoires d’étape sur le Tour de France qui vont prouver le contraire. «Ce ne pouvait être un autre résultat après la course faite par mes équipiers», souligne le sprinteur, emmené sur un plateau toute l’année chez HTC, et qui retrouve un collectif qui lui est dévoué en équipe nationale.

«Maintenant, je veux réussir le doublé avec la médaille d'or»

Cette dévotion, il l’a reverra en août 2012, lors des Jeux de Londres, sur un parcours un poil plus dur que celui de Copenhague, mais où ses qualités de vitesse devraient encore donner leur pleine mesure. «Maintenant, je veux réussir le doublé avec la médaille d'or des Jeux Olympiques l'année prochaine», lance déjà «Le Cav ‘». Et quand il annonce quelque chose, il n’est jamais très loin à l’arrivée.

Revivez les championnats du monde de cyclisme en live comme-à-la-maison