Novak Djokovic au service en finale du tournoi de Cincinnati contre Andy Murray, le 21 aout 2011.
Novak Djokovic au service en finale du tournoi de Cincinnati contre Andy Murray, le 21 aout 2011. - REUTERS/John Sommers II

Avec Reuters

Le Britannique Andy Murray a remporté dimanche le Masters 1000 de Cincinnati après l'abandon sur blessure du numéro un mondial, Novak Djokovic. L'Écossais menait 6-4 3-0 lorsque le Serbe, invaincu cette saison sur dur en 32 rencontres, a signifié au juge arbitre qu'il lui était impossible de poursuivre la partie. Djokovic, qui avait fait appel au médecin de l'ATP pour soigner son épaule droite à la fin du premier set, n'avait perdu qu'une seule fois depuis le début de l'année 2011, à Roland-Garros, en demi-finale face au Suisse Roger Federer.

La décision du numéro un mondial de jeter l'éponge en plein match a immédiatement suscité des doutes quant à sa présence lors de l'US Open, dernière levée du Grand Chelem qui doit débuter le 29 août. Mais le Serbe, avec sa décontraction légendaire, a immédiatement balayé toute hypohèse pessimiste, en expliquant en conférence de presse qu'il avait pris cette décision justement en vue de ce grand rendez-vous de la saison. «Je suis assez confiant sur le fait d'être rétabli et prêt à temps pour l'US Open (...) C'est juste triste de n'avoir pu terminer autrement», a dit le Serbe.

«Je m'excuse auprès des organisateurs du tournoi. Je m'excuse auprès de toutes les personnes qui étaient venues regarder le match aujourd'hui. J'ai vraiment essayé de continuer mais cela n'avait pas de sens de poursuivre contre Murray», a ajouté Novak Djokovic. «J'aurais pu jouer encore quelques jeux de plus mais à quoi bon? Je ne pouvais pas servir et frapper en coup droit», a-t-il conclu, expliquant qu'il s'attendait à ce qu'un jour dans cette saison, il finisse par se blesser. «C'était vraiment quelque chose de prévisible, j'ai joué tellement de matches cette année.»