Le parcours du Tour de France, dévoilé le 19 octobre 2010 à Paris.
Le parcours du Tour de France, dévoilé le 19 octobre 2010 à Paris. - C.Platiau/REUTERS

Un an après sa victoire au classement du meilleur grimpeur, Anthony Charteau remet son maillot à pois en jeu sur le Tour de France. Au sein de l’équipe Europcar, le grimpeur sait qu’il aura du mal à défendre son bien. Pendant trois semaines, celui qui nous ouvre son carnet de bord quotidien tentera d’abord de bien négocier les points chauds de la course…

Etape 1: Passage du Gois - Mont des Alouettes:

«J’ai reconnu les 50 derniers kilomètres de la première étape avec l’arrivée au mont des Alouettes. Il y aura une belle course, surtout sur le final. Mais je ne pense pas qu’il y ait des bouleversements spéciaux pour la suite. Comme c’est la première étape, je pense qu’on aura une belle bagarre pour la victoire d’étape. Il y aura un coureur ou deux échappés, mais pas de risque de cassure pour les coureurs du classement général.»

Etape 2: Contre-la-montre par équipe autour des Essarts

«Certains leaders peuvent perdre gros dès le deuxième jour. Il peut y avoir des écarts par rapport à ce qu’on a vu sur le Tour d’Italie. Il y a des équipes spécialistes, d’autres beaucoup moins. Il peut y avoir presque une minute entre les meilleurs et les autres. Dimanche, certains auront pris un petit coup au moral, ça c’est clair.»

Etape 9: Issoire Saint-Flour

«Ce n’est pas le genre d’étape de transition qu’on a l’habitude de voir. J’ai été confronté à ce type d’étape en 2004 en tant qu’équipier  quand Thomas Voeckler était maillot jaune. Ce sont des étapes excessivement exigeantes avec des terrains de moyenne montagne et des routes difficiles pour pratiquer le vélo. Des cotes, des relances… Ça promet de très belles étapes pour les échappés. Il y aura une belle bagarre.»

Etape19: Modane Valfréjus - Alpe-d’Huez

«Cette année, on a un Tour assez montagneux, avec beaucoup d’arrivées au sommet. Pour moi, la montée de l’Alpe d’Huez sera la plus difficile. Comme souvent, ce sera l’étape reine. La différence avec les autres années, c’est que le Tour sera déjà bien avancé quand on sera là-bas.»

Etape 20: Contre-la-montre autour de Grenoble

«La veille de l’arrivée, tout le monde est fatigué. Normalement, tout sera joué avant. Contador est très, très fort et pour moi, il aura beaucoup d’avance, comme dans le Giro. Personnellement, je ne mettrais pas Andy Schleck sur le podium. Derrière Contador, je miserais bien Cadel Evans et Jurgen Van den Broeck.»

Le parcours détaillé en vidéo:

Mots-clés :