La Mnistre des Sports, Chantal Jouanno, le 27 novembre 2010, à Paris.
La Mnistre des Sports, Chantal Jouanno, le 27 novembre 2010, à Paris. - ALFRED/SIPA

© 2011 AFP

Chantal n'a pas oublié le Mondial. La ministre des Sports Chantal Jouanno juge «inadmissible» que les footballeurs Patrice Evra et Franck Ribéry, suspendus après le désastreux Mondial sud-africain, puissent revenir en équipe de France, dans une déclaration à l'Equipe de samedi.

«Il faut être inflexible sur ce sujet»

Alors que le président de la Fédération française de football Fernand Duchaussoy a estimé vendredi que Patrice Evra avait «fini sa peine» de cinq matches de suspension et pouvait donc être sélectionné, Chantal Jouanno «ne comprend pas qu'on laisse entendre que les meneurs de la fronde en Afrique du Sud puissent être réintégrés».

Patrice Evra, capitaine des Bleus lors du Mondial, avait été suspendu pour cinq matches en équipe de France. Il redevient sélectionnable à l'occasion du match amical contre le Brésil le 9 février au Stade de France. Franck Ribéry, actuellement blessé, avait de son côté écopé de trois matches.

Avec Jérémy Toulalan, suspendu un match, Evra et Ribéry avaient été sanctionnés pour leur rôle majeur dans la grève des joueurs consécutive à l'exclusion de Nicolas Anelka (suspendu 18 matches) pour insultes au sélectionneur Raymond Domenech. «Indépendamment de leurs qualités, qu'ils reviennent serait inadmissible. On ne peut pas faire honte à la France et prétendre ensuite rejouer en équipe de France», affirme Chantal Jouanno.

Pour la ministre, «ce serait une énorme erreur d'oublier ce qui s'est passé. Je suis certaine qu'il existe d'autres talents qui n'ont pas sali la France et qui attendent qu'on leur donne leur chance pour écrire une nouvelle histoire. Il faut être inflexible sur ce sujet». Le sélectionneur Laurent Blanc annoncera jeudi sa liste pour France-Brésil.