Franklin Lobos (gauche) et Jose Ojeda (droite) deux des mineurs chiliens lors d'un match de foot, le 25 octobre 2010 à Santiago.
Franklin Lobos (gauche) et Jose Ojeda (droite) deux des mineurs chiliens lors d'un match de foot, le 25 octobre 2010 à Santiago. - AFP

A.P.

Rester au fond d'une mine pendant 33 jours n¹est peut-être la  préparation physique idéale pour un match de foot. Invitée par le chef  de l'Etat, Sebastian Pinera, à affronter l¹équipe de la présidence, les 33 mineurs miraculés du Chili se sont inclinés 3 buts à 2 lundi. Les mineurs ont pourtant mené 2-0 grâce à une maîtrise technique supérieure et un coup-franc «platinien» de Franklin Lobos, 55 ans et une petite carrière de footballeur pro derrière lui.

Un président buteur


Sous les yeux de 2.000 personnes à Santiago, les mineurs ont eu plus de mal à finir le match. L¹équipe composée par les ministres et les secouristes en a profité pour finalement s¹imposer 3-2. Le président  Pinera y est même allé de son but. Chambreur, le président chilien a lancé aux rescapés: «Nous avions dit que l'équipe gagnante restait au Palais présidentiel et l'autre retournait au fond de la mine. Nous allons donc devoir vous sauver de nouveau.»

Auparavant, lundi, les mineurs en costume cravate, avaient été honorés et décorés lors d'une cérémonie à la présidence de la République, avant de prendre un bain de foule à l'extérieur, happés par une foule  nombreuse venue leur serrer la main, ou les prendre en photos.