Laura Dekker, 14 ans, s'élance pour son tour du monde

VOILE Elle a quitté Gibraltar ce samedi...

avec AFP

— 

 Laura Dekker, une Néerlandaise de 13 ans qui veut se lancer dans un tour du monde à la voile.

 Laura Dekker, une Néerlandaise de 13 ans qui veut se lancer dans un tour du monde à la voile. — VALERIE KUYPERS/ANP PHOTO/SIPA

Elle a largué les amarres. L'adolescente néerlandaise Laura Dekker a quitté samedi Gibraltar, seule à 14 ans à la barre de son deux-mats de 11,50 m, pour tenter de devenir la plus jeune navigatrice à réaliser un tour du monde à la voile en solitaire, a annoncé son entourage.

«Elle est partie», a déclaré Marijke Schaaphok, directrice de la société de production audiovisuelle néerlandaise MasMedia, qui a signé un contrat d'exclusivité avec la jeune fille.

Marijke Schaaphok a précisé avoir été informée du départ de Laura Dekker par son agent, Peter Klarenbeek, présent au Portugal. La jeune fille devait initialement partir du Portugal où elle était arrivée le 14 août à bord de son voilier, le Guppy, accompagnée de son père, en provenance des Pays-Bas qu'elle avait quittés dix jours auparavant. Elle avait effectué au cours des derniers jours des tests au large des côtes portugaises.

La jeune fille a décidé d'entamer son périple au départ de Gibraltar car «la police portugaise faisait des problèmes à cause de son âge», a expliqué Marijke Schaaphok, selon laquelle «la police portugaise est venue les voir pendant qu'ils faisaient les tests».

Départ dans la confusion

L'adolescente a entamé son périple vers 11h, a-t-elle indiqué.

Le départ de la jeune fille avait été précédé d'une grande confusion.

Prévu dans un premier temps depuis le port de Portimao, ville balnéaire du sud du Portugal, il a finalement été annoncé alors que la jeune navigatrice était déjà en mer, loin des médias qui n'ont pas été autorisés à lui parler, ni même à la photographier.

Partie de la marina depuis mercredi

Selon plusieurs usagers de la Marina de Portimao, Laura Dekker avait en fait quitté la marina depuis mercredi, date à laquelle son ketch, un Gin Fizz Jeanneau baptisé «Guppy», avait été vu pour la dernière fois.

Partie le 4 août du port de Den Dosse aux Pays-Bas, où elle réside, Laura était arrivée à Portimao dix jours plus tard en compagnie de son père à bord de son voilier.

Pendant le voyage, le bateau avait subi quelques avaries, racontées par la jeune fille sur son blog, notamment des pannes de pompe à eau, systèmes GPS et radar.

Bataille judiciaire

Aux Pays-Bas, le projet de la jeune fille avait provoqué une longue bataille judiciaire, les services néerlandais de protection de l'enfance ayant mis en avant les risques d'un tel voyage sur le développement social et affectif de la jeune fille.

Un premier départ, initialement prévu en septembre 2009, avait été suspendu par la justice, qui avait jugé insuffisantes les garanties de sécurité de ce voyage et avait placé l'adolescente sous le contrôle des services de protection de l'enfance.

Les juges avaient alors établi une série de conditions pour autoriser son départ. Laura avait depuis obtenu un brevet de premiers secours, appris des techniques de gestion du sommeil et pris des dispositions pour poursuivre sa scolarité en mer.

Direction le canal de Panama

Le 27 juillet, un tribunal avait autorisé finalement Laura à prendre la mer, estimant que la décision devenait revenir à ses parents.

Vendredi soir, des sources maritimes portugaises avaient toutefois indiqué que Laura ne pourrait pas quitter la marina seule à la barre de son voilier, la législation portugaise interdisant aux mineurs de naviguer non accompagnés.

Après le Portugal, la jeune navigatrice a prévu de traverser l'Océan Atlantique avant de pénétrer dans l'Océan Pacifique en franchissant le canal de Panama. Sa première escale sera les Canaries ou Madère, en fonction de la météo, a précisé Marijke Schaaphok.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.