Floyd Landis: «J'ai vu Armstrong se doper»

CYCLISME Le coureur suspendu pour dopage persiste et signe...

M. P.

— 

Floyd Landis (à gauche), alors équipier de Lance Armstrong (en jaune) sous les couleurs de l'équipe US Postal, lors du Tour de France 2004.

Floyd Landis (à gauche), alors équipier de Lance Armstrong (en jaune) sous les couleurs de l'équipe US Postal, lors du Tour de France 2004. — B.PAPON/SIPA

Ses accusations commencent à être médiatisées. Floyd Landis, vainqueur déchu du Tour 2006 qui a reconnu s’être dopé, n’a qu’une idée en tête: prouver que son équipe US Postal faisait de même. En ligne de mire notamment, son leader à l’époque, Lance Armstrong. Les déclarations du coureur ont entraîné l’ouverture d’une enquête et trouvent désormais une place dans les médias.



«Je ne vais pas rentrer dans le détail du nombre de fois où j'en ai été témoin, mais oui, j'ai vu Lance Armstrong se doper, affirme Landis dans un show sur ABC. Si cela concerne Armstrong, cela signifie qu'il y a un véritable problème avec le système, parce que j'en ai vu d'autres.» Le coureur repenti assure qu’Armstrong s’est fait transfuser «de multiple fois».



Le septuple vainqueur de la Grande Boucle, engagé sur le Tour 2010, continue de nier ces accusations. Son avocat, Tim Herman, a réaffirmé sur ABC que son client avait subi quelque 300 tests durant sa carrière et que jamais il n'avait été contrôlé positif. Mais il est clair qu’une fois arrivée à Paris, Armstrong aura une nouvelle bataille à livrer. Devant les tribunaux et dans les médias.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.