Equipe de France: mode d'emploi pour une qualification miraculeuse

FOOT Mathématiquement, les Bleus ne sont pas éliminés. Mathématiquement...

A.P.

— 

L'attaquant de l'équipe de France Mathieu Valbuena, lors de la défaite de la France face au Mexique, le 17 juin 2010 à Polokwane (Afrique du sud).

L'attaquant de l'équipe de France Mathieu Valbuena, lors de la défaite de la France face au Mexique, le 17 juin 2010 à Polokwane (Afrique du sud). — REUTERS

Sauf miracle, les joueurs de l’équipe de France seront dans le premier avion pour Paris mercredi prochain après leur match contre l’Afrique du Sud la veille. Pourtant, il existe une infime possibilité de voir les Bleus arracher une improbable qualification pour les 8e de finale de cette Coupe du monde.

Cette petite chance passe déjà par une victoire face aux Bafana Bafana. Ensuite, il faudra croiser les doigts et brûler quelque cierges pour qu’Uruguay – Mexique (en tête du groupe A avec quatre points alors que Français et Sud-Africains traînent avec un petit point) . Un nul entre Uruguayens et Mexicains, condamne quoi qu’il arrive  les Français. Javier Aguirre, entraîneur du Mexique, a réfuté toute idée d’entente avec la Celeste. «J'attends de mon équipe qu'elle soit bien dans sa tête, qu'elle soit forte, qu'elle soit solidaire comme elle l'a été contre la France.»

>> Le classement du Groupe A est ici

Si par bonheur, Mexique-Uruguay donne un vaincu, il faudra alors que l’équipe de France puisse revenir à égalité à quatre points avec l’une des équipes en gagnant mardi soir. Mais c’est encore insuffisant. Les Bleus doivent également rattraper une différence de buts très défavorable (+ 3 pour l’Uruguay, +2 pour le Mexique et – 2 pour la France). Bref en cas d’une défaite 1-0 du Mexique, la France peut se qualifier en passant un 3-0 à l’Afrique du Sud (voir règlement de la FIFA pour départager deux équipes ex-aequo). Autre scénario possible, le Mexique écrase l’Uruguay 4-0 et la France domine l’Afrique du Sud 2-0. Le hic, c’est que tous ces cas de figure exigent… que les Bleus fassent enfin trembler les filets adverse. Et ça, c’est très loin d’être gagné.