Le milieu de terrain du Bayern de Munich Franck Ribéry lors du match de la Bundesligue opposant son équipe au VfL Bochum, le 6 février 2010.
Le milieu de terrain du Bayern de Munich Franck Ribéry lors du match de la Bundesligue opposant son équipe au VfL Bochum, le 6 février 2010. - R. HARTMANN / AFP

A.P.

Après Zidane à Marseille à la fin des années 1990, Franck Ribéry devait aussi avoir droit aux honneurs d’un portrait géant (de 27 m sur 30) dans sa ville natale de Boulogne-sur-Mer. Imaginé par Nike et débuté fin avril, le projet risque de ne pas voir le jour tout de suite. Le conseil régional du Nord/Pas-de-Calais vient en effet de demander de «stopper» les travaux.

>> Retrouvez notre ensemble sport en cliquant ici

La raison: l’implication présumée du joueur dans l’affaire de prostitution qui secoue le football français. «Le déferlement médiatique mettant en cause, à tort ou à raison, Franck Ribéry, nous amène à considérer que tout affichage de Monsieur Ribéry pourrait être associé à une provocation vis-à-vis des sentiments profonds de l'opinion», justifie le président de région, Daniel Percheron (PS) dans une lettre dont L’hebdomadaire boulonnais s’est procuré une copie. Nike refuse de s’exprimer sur le sujet pour l’instant.