De la DHEA pour agrandir le pénis: «Ca ne trompe personne»

17 contributions
Publié le 23 avril 2010.

DOPAGE - Christophe de Jaeger, médecin spécialiste de la DHEA ne croit pas en l’excuse de LaShawn Merritt...

LaShawn Merritt, spécialiste américain du 400 mètres, a expliqué son contrôle positif à la DHEA (stéroïde anabolisant) par «la prise d'un médicament en vente libre visant à augmenter la taille du pénis», sans savoir que ce produit contenait de la DHEA. Une excuse que le docteur Christophe de Jaeger, auteur du livre «DHEA, mythes et réalités» a du mal à avaler.

Qu’est ce que la DHEA?

La DHEA est un stéroïde. C’est une molécule naturellement fabriquée par l’homme et qui va se transformer en testostérone, qui est la principale hormone masculine. Et c’est cette testostérone qui chez le sportif est recherchée puisqu’elle va permettre l’augmentation des performances physiques. Habituellement, dans l’esprit du grand public, la DHEA est utilisée par des gens au-delà de 50 ans qui veulent rester en bonne forme. La DHEA est inscrite depuis longtemps sur la liste des substances dopantes interdites par le ministère dans les compétitions sportives. Les sportifs savent qu’ils ne faut pas l’utiliser.

Que pensez-vous de l’affaire LaShawn Merritt ?

C’est toujours difficile de donner une opinion sur la personne. Peut-être lui a-t-on raconté que cela donnait tel ou tel effet sur le pénis. Mais je peux vous dire que la DHEA ne va absolument pas jouer sur la longueur de son pénis. Maintenant, qu’il se cache derrière cela en utilisant l’excuse de «l’insu de son plein gré», ça ne trompe personne. Bref, soit il est naïf, soit il essaie de se cacher derrière son sexe, mais encore une fois, ça ne trompe personne.

Pourquoi retrouve si souvent la DHEA dans les affaires de dopages chez les sportifs ?

La DHEA est un dopant faible qui permet d’arriver à de meilleures performances. Il y a des dopants forts, comme la testostérone et l’hormone de croissance, mais si les athlètes prennent ces dopants forts directement, cela risque de se voir dans leurs analyses. En revanche, s’ils prennent de la DHEA, elle sera métabolisée naturellement en testostérone et les sportifs pensent ainsi pouvoir passer au travers des mailles du filet. Mais ce n’est pas très intelligent car comme on peut doser la DHEA, on voit facilement si l’athlète a une DHEA normale pour son âge, ou s’il dépasse quatre fois la norme.

Propos recueillis par Bertrand Volpilhac
Mots-clés
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr