Le Français Jérémy Toulalan, lors d'un match de l'équipe de France face à la Tunisie, le 14 octobre 2008.
Le Français Jérémy Toulalan, lors d'un match de l'équipe de France face à la Tunisie, le 14 octobre 2008. - SIPA

La rédaction sport

Willy Sagnol a trouvé son disciple. L'ancien latéral, connu son célèbre «ta gueule l'ancien», visant Marcel Desailly, est aujourd'hui imité par Jérémy Toulalan. Le milieu de terrain de Lyon et des Bleus s'en est pris à son tour aux anciens de France 98, souvent donneurs de leçons dans les médias à l'approche de la Coupe du monde.

«Il n'y avait rien de pire que le choix de l'Espagne pour nous mettre en confiance»


Dans les colonnes du Progrès, Toulalan reproche aussi à la fédération d'aller «là où souffle le vent» en adoptant une communication est «catastrophique». «C'est sûr que l'on n'est pas bon, approuve le milieu de 26 ans. Nous ne faisons pas rêver mais de tout temps, l'équipe de France a eu du mal dans les tournois de qualification. Mais rien n'a été avec nous et France 98 nous fait chier.»

Selon le Lyonnais, les champions du monde ne devraient pas multiplier les prises de positions concernant le niveau de jeu des Bleus actuels. «Pas grand monde n'a confiance en nous mais nous commençons à en avoir l'habitude», regrette celui qui aurait bien aimé affronter un autre adversaire que l'Espagne au stade de France au début du mois. «Il n'y avait rien de pire que le choix de l'Espagne pour nous mettre en confiance. Je ne me suis jamais senti aussi humilié et aussi impuissant que face à l'Espagne et contre le FC Barcelone au Camp Nou la saison dernière (en Ligue des champions avec Lyon).» Sur ce coup là, les champions du monde n'y sont pourtant pour rien.