La chirurgie esthétique

Si Michael Jackson ne reconnaît avoir subit que deux rhinoplasties, sa métamorphose physique fait la une de la presse people depuis le milieu des années 80. Le blanchiment de sa peau, qu'il explique par une maladie (le vitiligo), a probablement contribué à populariser cette pratique dangereuse.
La chirurgie esthétique Si Michael Jackson ne reconnaît avoir subit que deux rhinoplasties, sa métamorphose physique fait la une de la presse people depuis le milieu des années 80. Le blanchiment de sa peau, qu'il explique par une maladie (le vitiligo), a probablement contribué à populariser cette pratique dangereuse. - SIPA / REUTERS

Michael Jackson est mort jeudi, à Los Angeles, après un arrêt cardiaque. Il a été transporté à l'hôpital de UCLA à 12h26 (21h26 à Paris) et n'a pas pu être réanimé.

 

Né en 1958 à Gary (Indiana), Michael Jackson a traversé les générations. Chacun, en fonction de son âge, en gardera un souvenir différent, tant les mutations de son visage en perpétuel changement accompagnent les évolutions d'une carrière multiforme.

 

L'éclosion au sein des Jackson Five. C'est au sein du groupe familial que le pas encore King of Pop effectue ses débuts en 1964, avec ses trois autres frères: Jermaine, Tito, Marlon.  Le père des Jackson, Joe, est le manager du groupe. Du genre ancienne école, il ne lésine pas sur la discipline, et Jackson racontera plus tard qu'il le maltraitait physiquement. Bien que benjamin de la famille, Michael Jackson s'impose rapidement comme la voix du groupe, qui ne tarde pas à dépasser les frontières de sa petite ville de l'Indiana. En 1968, le groupe rejoint le célèbre label Motown, parrainé par la reine du disco de l'époque, Diana Ross, et déménage à Los Angeles.

 Le succès ne se fait pas attendre: sorti en 1969, «I want you back» atteint le sommet de charts.

 

Les débuts en carrière solo, avec Off the Wall. Parallèlement au succès des Jackson Five, Michael Jackson a rapidement démarré une carrière solo, avec «Got to be there», paru en 1972. Dans l'intervalle, il impose sa patte sur le groupe, avec des succès comme «Blame it on the boogie», ou «Can you feel it». Son premier succès personnel, il le connaît avec l'album «Off the Wall». Coproduit avec Quincy Jones, le disque dépasse la douzaine de millions d'exemplaires vendus. «Rock with you» est numéro un au classement des singles américains:


C'est l'ascension vers le succès. L'image de Michael Jackson éclipse celle de son groupe, dont les concerts deviennent épisodiques.

La gloire avec «Thriller». C'est finalement au tout début de sa carrière que Michael Jackson connaîtra son plus grand succès. Sorti en 1982, Thriller est l'album le plus vendu au monde: il dépasse les 25 millions d'exemplaires rien qu'aux Etats-Unis, et plus de soixante millions dans le monde. Le mini-film qui accompagne la chanson Thriller, réalisé par John Landis, révolutionne l'histoire du clip:

 

D'autres chansons comme «Billie Jean» ou «Beat It», où le guitariste Van Halen collabore, font de l'album un succès mondial. Thriller marque aussi le début des transformations physiques de Jackson. Sur la pochette, il y apparaît le nez affiné et les pommettes et les lèvres manifestement refaites. C'est le début d'un personnage, celui du King of pop, qui tient le rôle star dans le film 3D Captain Eo, projeté dans les parcs d'attraction. Son pas de danse, le Moonwalk, devient célèbre dans le monde entier.
 

Bad et Dangerous, transformations physiques et apogée musicale. En 1987, il sort un nouvel album, «Bad», où il montre un visage radicalement différent de celui qu'il arborait encore à l'époque de «Thriller». Le nez s'est encore affiné, et la peau prend une coloration franchement claire. Le succès est encore au rendez-vous, avec une même méthode: le mini-film «Moonwalker» sert de formidable support promotionnel à l'album. Le clip Smooth criminal en reprend les principaux extraits, et souligne le soin que Jackson apporte à ses chorégraphies. Ses extraordinaires talents de danseur contribuent largement à son succès.

 

 

Résultat,  avec plus de trente millions d'exemplaires, «Bad» devient un des albums les plus vendus au monde... après «Thriller», sorti à peine cinq ans auparavant. Michael Jackson assoit sa réputation de superstar, se fans se comptent par millions et il ne peut sortir sans générer d'émeute. Il s'est construit un somptueux ranch, baptisé Neverland, sorte de parc d'attraction gigantesque.

Dangerous, la foire au stars. En 1991, Jackson sort l'abum «Dangerous». Et comme on ne change pas une méthode qui gagne, les clips figureront parmis les plus originaux de leur temps, comme Black or White. Et pour ce faire, la superstar Jackson choisit de s'entourer d'autres célébrités: Slash des Guns'n roses pour «Give in to me», Michael Jordan pour «Jam», Eddie Murphy et Magic Johnson pour «Remember the time», et Naomi Campbell pour «In the closet»:

  

Sur le plan musical, l'album aux sonorités qui suggèrent le R'n'B à venir quelques années plus tard, est plus sobre, et aussi plus complexes que les précédents. Les rythmiques sont saccadées et moins mélodiques. 

Le début des affaires et des frasques et History, dernier disque avant le déclin. En 1993, un jeune garçon de treize ans, Jordan Chandler, l'accuse de s'être livré envers lui à des attouchements sexuels alors qu'il l'avait invité à passer la nuit avec lui dans le ranch de Neverland. L'affaire se terminera par un arrangement financier, début 94, où Michael Jackson versera 22 millions d'euros à la famille Chandler pour qu'elle retire sa plainte. C'est à cette époque qu'il devient dépendant aux antidépresseurs. Quelques mois plus tard, il se marie avec la fille d'Elvis Presley, Lisa-Marie. Conclu en mai, le mariage en sera annoncé qu'en août, laissant la porte ouverte à des spéculations sur l'aspect «promotionnel» de cette union.

 

En juin 1995, Michael Jackson sort un double album, baptisé «History, past present and future». Vendu à 21 millions d'exemplaires c'est un nouveau succès pour Jackson, même s'il ne réédite pas la performance des précédents. Notamment à cause d'une certaine désaffection du public américain, où le personnage à la fois baroque et trouble a quelque peu éclipsé l'artiste. En revanche, des singles comme «Stranger in Moscow», «Scream», en duo avec sa soeur Janet, ou bien «Earth song» connaissent un grand succès:

 

 


Les transformations physiques de Jackson continuent, sa peau est de plus en plus blanche, et son visage de plus en plus affiné.

En 1996, il divorce de Lisa-Marie Presley et se remarie avec Debbie Rowe, une infirmière dermatologue qui s'occupe de lui. Il aura avec elle deux enfants.

De «Blood on the dance floor» à «Invicible», déclin musical et frasque people. En 1997, Michael Jackson sort un disque composé de chansons originales et de remixes. Là encore, il compte sur le clip pour promouvoir l'abum. Cette fois-ci, ce sera «Ghosts», où il ne lésine pas sur les effets spéciaux:

 


Mais le succès reste mitigé. Remixes oblige: il ne s'en écoule que 6 millions d'exemplaires. La santé de Jackson se détériore encore, bien aggravée par les multiples opérations qu'il continue de subir. Il tente de rebondir avec «Invincible», un album à tonalité R'n'B, en octobre 2001. Là encore, gros clip de promotion, avec «You rock my world», où le visage de Jackson n'apparaît quasiment pas.

L'album se vend moins bien que prévu, avec une dizaine de millions d'exemplaires dans le monde.

Le début de la descente aux enfers du King of pop. Séparé de Debbie Rowe, en 2002, il a un autre fils, dont l'identité de la mère sera maintenue secrète, alimentant toutes les questions. A Berlin, pour montrer son fils à ses fans, il le lève dans se bras du haut d'un balcon. L'enfant reste quelques secondes au dessus du vide, générant une vive polémique sur la capacité de Jackson à assurer la sécurité des trois enfants, qui apparaissent toujours masqués lors de leurs apparitions publiques.

Lors d'une interview télévisée diffusée en 2003, Michael Jackson avoue que des enfants continuent de passer la nuit dans son ranch de Neverland. Suite à cette révélation, l'un d'entre eux, Gavin Arvizo, accuse Michael Jackson d'avoir abusé de lui ainsi que de son frère. Le procès s'ouvre en 2003, et en 2005 Jackson est blanchi, le jury pointant des témoignages contradictoires et un manque de preuves. 

Usé physiquement et mentalement, Jackson est aussi aux abois financièrement. Ce ne sont pas les best-of qui ressortent qui lui permettent de se remettre à flots. Il doit se séparer d'une bonne partie de sa collection d'objets, et renoncer au ranch Neverland. les concerts qu'il devait donner à Londres, étaient sensés lui permettre de reprendre pied financièrement.

Mais rares étaient ceux qui croyaient à un retour sur la scène musicale du King of Pop, devenu Jacko the Waco («Jackson le cinglé»). Victime finalement, comme dans une pièce antique, de son propre pêché de démesure.

 

Que retiendrez-vous ? Ses tubes cultes, de Thriller à Billie Jean? Ses clips révolutionnaires? Le moonwalk? Ses concerts ? Ou bien la déchéance, les transformations physiques et les multiples procès?

Dites-le nous dans les commentaires ici


Mots-clés :