Et si Zidane prenait les commandes du Real?

FOOT Les changements qui se trament à la tête du club merengue pourraient amener l'ancien meneur de jeu à devenir directeur sportif du Real...

M. Go. avec agence

— 

  Le 5 février 2009, Zidane et Dugarry blaguent avant une conférence de presse à Bordeaux.

  Le 5 février 2009, Zidane et Dugarry blaguent avant une conférence de presse à Bordeaux. — REUTERS

L'humiliante cinquième élimination de suite du Real Madrid en 8e de finale de la Ligue des champions sonne le début des guerres de tranchée dans les couloirs de Bernabeu. Les postes de président, de directeur sportif et d'entraîneur pourraient valser dans les prochaines semaines.

 Un petit jeu de chaises musicales  qui pourrait précipiter le retour de Zidane dans la «Maison Blanche».  Une hypothèse qui fait évidemment fantasmer les journaux madrilènes mercredi.  Florentino Perez, le magnat de la construction espagnole et architecte de l'ère des «Galactiques»  est le grand favori à l'élection présidentielle prévue pour l'été prochain.

L'ancien président, encore muet sur ses intentions, a un atout imparable dans sa manche: Zinédine Zidane. L’ancien Ballon d’or pourrait se voir confier un rôle de directeur ou conseiller sportif. La cote de «Zizou» à Madrid reste immense et nombre de supporters se disent qu’il serait un magnifique appât pour attirer des talents français (Ribéry?, Benzema?) à rejoindre la capitale espagnole. «J'ai gardé un lien très fort avec Florentino Perez qui m'avait fait venir au Real. C'est une possibilité qu'il puisse revenir. On verra bien. Mais oui, cela me botterait d'être conseiller», avait déclaré au journal «L’Equipe» samedi soir lors du match Lille-Lyon au Stade de France.


Un club rongé par l’instabilité


Au milieu de ces rumeurs, quelques certitudes: Vicente Boluda  (qui avait annoncé la victoire du Real en Ligue des champions cette année)  remplaçant temporaire de Ramon Calderon à la tête du club, a annoncé qu'il ne serait pas candidat à l'élection prévue le 5 juillet. Le départ du directeur sportif, Pedrag Mijatovic, bras droit de Calderon, est quasi certain. Ce pourrait même être «une question d'heures».

Depuis la saison 2004-2005, le Real a vu défiler cinq présidents (Florentino Perez, Fernando Martin, Luis Gomez-Montejano, Ramon Calderon, Vicente Boluda) et sept entraîneurs (José Antonio Camacho, Mariano Garcia Remon, Vanderlei Luxemburgo, Juan Ramon Lopez Caro, Fabio Capello, Bernd Schuster, Juande Ramos). Pendant ces 5 années, le Real n’a pas dépassé les 8e.

Et vous qu'en pensez-vous? Que pourrait donner Zidane aux commandes de la maison blanche?