Le quaterback des Arizona Cardinals (à gauche), Kurt Warner, pressé par Kory Biermann, des Falcons d'Atlanta, le 3 janvier 2009.
Le quaterback des Arizona Cardinals (à gauche), Kurt Warner, pressé par Kory Biermann, des Falcons d'Atlanta, le 3 janvier 2009. - R.Scuteri/REUTERS

«It’s supebowl time», et cela veut dire que pendant un weekend, l’Amérique va marcher sur la tête. On vous fait grâce des fans des Steelers qui détruisent leurs voitures, d’un gamin de l’Arizona renvoyé de l’école parce qu’il portait un maillot du receveur de Pittsburgh Hines Ward, cela fait partie du folklore, et c’est bien amusant, mais derrière, il y a quand même un match.

 

Le meilleur du foot US sur le blog Flag

Steelers contre Cardinals, deux équipes que tout oppose. Le palmarès d’abord: les Steelers sont l’équipe la plus titrée du pays, et la plus détestée aussi (ca va un peu ensemble, n’est ce pas les Lyonnais). Les Cardinals n’ont jamais été au Superbowl. Les derniers titres de la franchise remontent à 48, quand le Superbowl n’existait pas encore et que les Cardinals nichaient à Chicago.

Pas grand-chose à voir non plus dans le jeu, entre la défense en acier trempé (normal) des Steelers (Willis Mc Gahee peut en témoigner), et le jeu aérien (normal aussi) des Cardinals équipe surprise capable du meilleur comme du pire, mais souvent du meilleur.

Sans surprise, les stars sont essentiellement côté défense chez les Steelers. Mais la crinière de Troy Polamalu ne doit pas cacher le talent de Big Ben Roethlisberger ou Santonio Holmes, auteur d’un touchdown d’anthologie face aux Ravens.

Côté Cardinals, le renouveau de la franchise tient en un nom, Kurt Warner, qui a exposé sur le tard aux St Louis Rams avant de retomber dans l’anonymat à New York, pour revenir au Superbowl a plus de 37 ans. Sacrée trajectoire, un peu comme ses passes longues, qui finissent souvent dans les mains de Larry Fitzgerald, des mains très sures, et malheureusement, sa compagne peut en témoigner.
 
Vous savez tout, manque juste de se renseigner sur le plus important: les pubs du Superbowl.
 

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé