Britain's Andy Murray (L) shakes hands with Richard Gasquet of France (R) after winning their match Gasquet at the Wimbledon tennis championships in London June 30, 2008.   REUTERS/Toby Melville   (BRITAIN)
Britain's Andy Murray (L) shakes hands with Richard Gasquet of France (R) after winning their match Gasquet at the Wimbledon tennis championships in London June 30, 2008.   REUTERS/Toby Melville   (BRITAIN) - REUTERS/Toby Melville

M.Go.

7e journée de tennis à Wimbledon consacrée aux 8es de finale messieurs.

Clément le revenant
Il n’y aura finalement qu’un seul Français en quart de finale de Wimbledon. Et ce n’est pas forcément celui qu’on attendait. Arnaud Clément s'est qualifié lundi après sa victoire sur le Croate Marin Cilic 6-3, 7-5, 6-2. Une qualification qui s’apparente à une divine surprise pour l'Aixois, qui est tombé depuis un an à la 145e place mondiale. Ce sera son troisième quart de finale de Grand Chelem, après ceux disputés à l'US Open en 2000 et à l'Open d'Australie en 2001, où il avait finalement été battu en finale par Andre Agassi.

Mais le Français, âgé de 30 ans, peut maintenant envisager aller encore plus haut dans un quart entre deux ressuscités du circuit. Son futur adversaire, l'Allemand Rainer Schuettler, dont le titre de gloire est une finale de l'Open d'Australie en 2004, semblait lui aussi clairement sur le déclin avant le tournoi londonien. Il a surtout écumé les tournois challengers depuis le début de la saison. «Ce sera une bonne opportunité pour nous deux», juge le Français.

Gasquet en plein cauchemar

Richard Gasquet s’est encore une fois fait lâcher par son mental. Pourtant il avait débuté son 8e de finale de la meilleure des manières en remportant les deux premières manches. Mais dans le troisième, à un jeu du match, le Français a sombré, laissant un Murray poussé par son public revenir à deux sets partout.

Pour revivre le live, c'est ici.


Breaké d’entrée dans la cinquième, Gasquet traîne ce jeu de retard comme un boulet jusqu’à la fin du match jouée entre chien et loup. Murray, lui, ne craque pas et remporte le cinquième set 6-4 dans un Center court en effervescence. Après son début d’année catastrophique, tout n’est pas si sombre pour le Biterrois qui a retrouvé de bonnes sensations au cours de ce tournoi. Et puis Murray a seulement gagné le droit de rencontrer l’ogre Nadal au prochain tour. Pas forcément un privilège.

Douces promenades
Après la défaite du numéro 3 mondial Djokovic, qui va pouvoir empêcher le rendez-vous programmé de Federer et Nadal en finale? En tout cas, pas le Russe Mikhaïl Youzhny, balayé en trois sets par Rafael Nadal 6-3, 6-3, 6-1, ni l’Australien Lleyton Hewitt, ramené à ses études par Roger Federer 7-6 (9/7), 6-2, 6-4 lors des 8e. Après leurs balades respectives de lundi, les deux cadors se retrouvent tranquillement en quart de finale. Federer sans perdre un set de tout le tournoi, Nadal en lâchant une petite manche lors de son deuxième match face à Gulbis.

Au vu de leurs tableaux respectifs, la route vers la finale est plus qu’ouverte pour les leaders du tennis mondial. Le numéro 1 mondial devra affronter au prochain tour Mario Ancic, qui sort d’un match marathon gagné 13-11 au cinquième set. Ce ne sont pas le ressuscité Marat Safin, son compatriote, le Suisse Stanislas Wawrinka ou l’irrégulier Feliciano Lopez qui devraient empêcher le Suisse d’accéder à sa sixième finale consécutive à Wimbledon. Le chemin pourrait être plus chaotique pour l’Espagnol, qui s’est fait soigner le mollet pendant plusieurs minutes après une mauvaise glissade ce lundi. Mais s’il est en forme, Nadal ne devrait pas avoir trop de mal à confirmer ses progrès sur l’herbe. En 2007, seul Federer avait réussi à le battre en finale 7-6 (9-7), 4-6, 7-6 (7-3), 2-6, 6-2.

Les autres matchs

Au bout de la fatigue, le Croate Mario Ancic a battu Fernando Verdasco 3-6, 4-6, 6-3, 6-4, 13-11. Feliciano Lopez a sorti Marcos Baghdatis 5-7, 6-2, 3-6, 7-6 (7/4), 8-6, et Rainer Schuettler s’est défait de Janko Tipsarevic 6-4, 3-6, 6-4, 7-6 (7/4). Marat Safin continue son beau parcours en sortant Stanislas Wawrinka 6-4, 6-3, 5-7, 6-1.