RC Lens : Eric Sikora trouve le mercato «embêtant»

FOOTBALL Le club nordiste devrait se séparer de plusieurs éléments cet hiver...

Francois Launay

— 

Eric Sikora, nouvel entraîneur du RC Lens/ AFP PHOTO / PHILIPPE HUGUEN

Eric Sikora, nouvel entraîneur du RC Lens/ AFP PHOTO / PHILIPPE HUGUEN — AFP

S’il pouvait s’en passer, il n’hésiterait pas. Dire qu’Eric Sikora n’est pas fan du mercato hivernal est un euphémisme. « Avant, il n’y en avait pas et ça se passait très bien », sourit l’entraîneur lensois. Il faut dire que ce marché des transferts arrive dans une période charnière pour le Racing. Alors que le club (15e de L2) va enchaîner six matchs en vingt jours à commencer par celui à Nîmes (2e) vendredi, le coach lensois va devoir composer avec un effectif qui risque d’être chamboulé d’ici la fin du mois.

>> A lire aussi : Ligue 2: A mi-saison, Lens se remet progressivement d'un début de championnat désastreux

Plusieurs départs annoncés

« Ce mercato-là est embêtant. Ce n’est jamais facile de travailler sur une période d’un mois où il y a six matchs au programme. Est-ce que le joueur convoité par un club va être à 100 % ? C’est vraiment embêtant pour un coach » reconnaît « Siko ». A la tête d’un effectif pléthorique de 35 joueurs, l’entraîneur sait qu’il va perdre plusieurs éléments. Tasoulis (Panionos) et Lemos (Lugo) ont déjà fait leurs valises. D’autres devraient suivre pour pouvoir permettre au club de se renforcer.

« On ne va pas dire oui à tout le monde »

Même si les Sang et Or ne vendront pas à tout prix. « On ne va pas dire oui à tout le monde. Il y a des joueurs sur lesquels on compte s’appuyer pour la fin de saison et pour l’avenir ». Quant aux arrivées, si un latéral droit (Dja Djédjé) et un attaquant sont ciblés, le Racing a aussi d’autres solutions. « On ne va pas prendre pour prendre si on estime que ce n’est pas possible ou si ça bloque un jeune de chez nous ? On est capable de s’en sortir avec l’effectif qu’on a et les deux-trois jeunes qu’on a ciblés avec la réserve » conclut Sikora