«Si je m'appelais Andersson ou Svensson, ils me défendraient même si braquais une banque», Ibrahimovic accuse les médias suédois de racisme

FOOTBALL Zlatan Ibrahimovic a poussé un coup de gueule contre les médias suédois...

A.L.G.

— 

Zlatan Ibrahimovic a allumé les médias suédois.

Zlatan Ibrahimovic a allumé les médias suédois. — McManus/BPI/Shutterstoc/SIPA

Dans un documentaire diffusé dans le Canal Football Club sur Canal +, Olivier Dacourt est allé à la rencontre de certaines stars du football, dont la carrière ou la personnalité a parfois été controversée. C’est notamment le cas de Zlatan Ibrahimovic, avec qui Dacourt a joué lorsqu’il était à l’Inter.

Lors de cet entretien entre les deux hommes, l’attaquant de Manchester United est revenu sur le traitement médiatique qui lui était réservé dans son pays, en Suède. « Que font les médias suédois ? Ils m’attaquent ou ils me défendent ? », demande Ibra à Dacourt. Après la - mauvaise - réponse du Français (« Ils te défendent »), le Z vide son sac.

« Non, ils m’attaquent encore. Parce qu’ils n’acceptent pas que je sois Ibrahimovic. Si un autre joueur faisait les mêmes erreurs que moi, ils le défendraient. Quand c’est moi ils ne me défendent pas. Mais ça me va, c’est ce qui m’a rendu plus fort. Je te parle de racisme là. C’est une histoire de racisme. Je ne dis pas que c’est du racisme affirmé mais du racisme latent (…) Parce que je ne m’appelle pas Andersson ou Svensson. Si c’était le cas, crois-moi, ils me défendraient même si… même si je braquais une banque. »

Comme à chaque fois que le Suédois ouvre la bouche (mais cette fois-là plus encore), ses propos ne manqueront pas de faire réagir dans le petit monde du foot. Et en Suède, ça va de soi.