VIDEO. Marseille: Le Red Bull Crashed Ice payant cette année (l'an dernier, c'est la mairie qui régalait)

INFO «20 MINUTES» Totalement gratuit l’an dernier, le Red Bull Crashed Ice, course de patinage de vitesse organisée à Marseille, sera payant cette année, les 16 et 17 février prochain…

Jean Saint-Marc

— 

Un patineur du Red Bull Crashed Ice.

Un patineur du Red Bull Crashed Ice. — Red Bull Crashed Ice

  • L’an dernier, les pouvoirs publics (mairie, métropole et région) avaient déboursé 450.000 euros pour organiser le Red Bull Crashed Ice à Marseille.
  • La course de patinage de vitesse revient en février prochain… Mais cette fois, ce sont les spectateurs qui vont mettre la main à la poche !

EDIT : Cet article a été mis à jour ce mercredi, après confirmation par Red Bull que l'évènement serait bien payant. C'est ce que 20 Minutes annonçait ce mardi. Le prix des places, inconnu hier, a été précisé.

L’an dernier, le shot d’adrénaline était offert. Pas de tournée générale, cette année : il faudra payer. Selon nos informations, les places pour le Red Bull Crashed Ice, accessibles l’an dernier sur simple réservation, seront payantes cette année.

24 heures après la publication de cette information sur notre site Internet, Red Bull confirme et ouvre sa billetterie en ligne. Les places coûteront 8 euros le vendredi 16 février, pour les qualifications, et 12 euros le samedi 17, pour les finales. Les places seront gratuites pour les enfants de moins de 16 ans accompagnés par un adulte. 16.000 places seront mises en vente pour chacun des soirs.

Pas de spots gratuits comme aux USA

A titre de comparaison, les places coûtent entre 10 (pour les qualifications seulement) et 350 dollars (les offres VIP) à Saint-Paul (Etats-Unis), première étape de la compétition. Aux USA, les « spots » les moins bien placés sont accessibles gratuitement, sur simple réservation. 

>> A lire aussi : Marseille capitale du sport ou capitale de la com'? Bilan sans langue de bois d'une année sportive

L’an passé, environ 40.000 spectateurs ont vu les patineurs du « Red Bull Crashed Ice » dévaler, à 80 km/h, les 320 mètres de cette étrange patinoire en pente. La mairie, la métropole et la région avaient chacun déboursé 150.000 euros (soit 450.000 au total) pour faire venir l’événement à Marseille.

La mairie a « étudié la faisabilité d’une subvention »

« Nous avions offert cet événement aux Marseillais, dans le cadre de l’année capitale du sport, précise à 20 Minutes l’adjoint en charge des sports Richard Miron. Red Bull voulait revenir, on a étudié la faisabilité d’une subvention… Et on a décidé que cette année, on n’accorderait pas de financement. » La métropole et la région ont fait le même raisonnement, selon l’élu LR.

Le conseil départemental n’avait lui pas financé l’événement l’an dernier.