Equipe de France: «Construire un groupe capable de vivre ensemble»... Deschamps entretient le mythe

FOOTBALL Didier Deschamps a expliqué comment il construirait sa liste des 23 pour la Coupe du monde en Russie...

W.P.

— 

Didier Deschamps au top.

Didier Deschamps au top. — PATRIK STOLLARZ / AFP

« Le groupe vit bien » est-il le poncif footballistique préféré de Didier Deschamps ? Il faudrait que l’on songe à lui poser la question un jour, mais a priori oui. Et on ne peut guère lui en vouloir vu que jusqu’ici ça a plutôt pas mal fonctionné. En tout cas, le sélectionneur français a confirmé dans un entretien à L’Equipe paru dans l’édition du dimanche que la dimension collective, tant sur le plan humain que sportif, avait une importance capitale à ses yeux. De quoi planter le décor à six mois de la Coupe du Monde 2018 en Russie.

« Ma liste, ce n’est pas x, y, z, 23 lettres de l’alphabet, c’est une vision globale et collective de la situation, pas forcément les 23 meilleurs. Il s’agit de construire un groupe capable, sur le plan sportif et humain, de vivre ensemble pendant de longues semaines et d’être performant. »

DD nourrit donc un peu plus sa légende et on ne devrait donc guère avoir de gros changements dans le groupe des Bleus d’ici mai si l’on se fie à cette logique, bien que d’autres facteurs entrent en jeu. « Les performances sportives au cours de la saison et le niveau affiché avec l’équipe de France sont prépondérants », et d’ajouter, sur un ton mystérieux, que « les joueurs savent très bien ce qu’ils doivent faire pour avoir le droit de revenir à Clairefontaine » (genre, se faire mousser pendant une émission de télé sur une chaîne française ?).

>> A lire aussi : Coupe du monde 2018: «Le hasard, c’est une carte de vie», on a tenté de théoriser la fameuse «chatte à DD»

Il n’en restera que 23 à la fin

Enfin si Deschamps se satisfait d’avoir l’embarras du choix, il concède qu’établir une liste de 23 avec autant de gars de très haute qualité ne sera pas chose aisée. « Beaucoup ont le niveau international. Mais la liste finale, c’est 23, ce n’est pas extensible », conclut le sélectionneur. Malheur aux vaincus.