Bordeaux-ASSE (3-0): Chuuuuuut... Les Verts en mode Titanic coulent tout doucement

FOOTBALL Saint-Etienne enchaîne un sixième match sans victoire en Ligue 1 après sa large défaite face aux Girondins...

Clément Carpentier

— 

Les Verts de Vincent Pajot poursuivent leur chute en Ligue 1.

Les Verts de Vincent Pajot poursuivent leur chute en Ligue 1. — Nicolas Tucat / AFP

  • Saint-Etienne n'a tenu que quatre minutes avant de craquer à Bordeaux.
  • Loïc Perrin, le capitaine de l'ASSE, tire la sonnette d'alarme.
  • Un match capital s'annonce pour les Verts, ce dimanche, face à Nantes. 

L’entraîneur change. Les joueurs changent. Le système change. Mais une chose ne change pas à l’ASSE en ce moment : ce sont les résultats. Et ça commence sérieusement à faire désordre. A Bordeaux, les Verts poursuivent leur mauvaise série (sept matchs sans victoire toutes compétitions confondues) avec une nouvelle lourde défaite (3-0) lors de la 15e journée de Ligue 1. Et comme le dit si bien le capitaine stéphanois, Loïc Perrin, « il y a danger ! » La zone rouge n’est, en effet, plus très loin…

>> A lire aussi : VIDEO. ASSE: Gasset est-il bien l’adjoint de Sablé? «Je ne sais pas trop en fait», avoue Loïc Perrin

« Ça vole en éclats au bout de quatre minutes »

Danger car comme le souligne, là aussi, justement un Julien Sablé quelque peu abattu : « Tu mets en place une organisation, une tactique… et ça vole en éclats au bout de quatre minutes de jeu. » Comme face à Lyon ou encore Lille, ses joueurs se tirent une balle dans le pied à chaque fois en encaissant un but en début de match. « Sur ce premier but, on perd tous les duels, ce n’est pas possible de commencer une rencontre de cette manière », peste le seul joueur de l’ASSE à s’être arrêté au micro après la défaite.

Pas vraiment une réussite la rentrée en défense de Bryan Dabo.
Pas vraiment une réussite la rentrée en défense de Bryan Dabo. - Nicolas Tucat / AFP

C’est encore plus dérangeant quand votre staff tente un coup de poker en alignant une défense à cinq avec pour la première fois, un Bryan Dabo arrière. Un choix qui fera dire à certains observateurs dans les travées du stade : « Qu’est-ce que c'est cette composition d’équipe ? ! » Car si les Verts ne semblent pas lâcher dans l’état d’esprit, ils semblent bien complètement perdus sur le terrain et en grand manque de confiance.

>> A lire aussi : ASSE: Jean-Louis Gasset arrive en renfort «aux côtés de Julien Sablé»

L’appel à l’union sacrée de Sablé

Au-delà de ce nouveau revers, c’est la situation comptable de Saint-Etienne qui devient préoccupante. Après les matchs de mercredi, le club pourrait se retrouver à porter de fusil du premier relégable. Loïc Perrin tire la sonnette d’alarme : « Ça s’accumule, il va vraiment falloir se bouger et être conscient de la situation dans laquelle on est. » Pour ça, ils peuvent compter sur leurs supporters. Ce mardi, alors que les joueurs venaient les saluer, ils les ont « renvoyés dans leurs 22 » à la fin du match. D’ici dimanche et le match face à Nantes, cela risque donc d’être encore un peu plus chaud à l’Etrat.

Alors que faire ? « Il faut rester unis. C’est ce que j’attends de mes joueurs mais aussi de mon club. Il faut dire la vérité. Il faut se réfugier dans le travail », clame Julien Sablé. Les paroles c’est bien, les actes c’est mieux, diront certains. En tout cas, l’entraîneur des Verts n’est pas dupe, il se sait « très attendu contre Nantes. » Et là-dessus au moins, il est dans le vrai !

>> A lire aussi : ASSE: Banderoles hostiles, grève d'encouragements... A quelle ambiance les Verts doivent-ils s'attendre contre Strasbourg?