Gianluigi Buffon et l’Italie, c’est terminé. Il fallait bien que ça arrive un jour. Mais le fait est que l’on avait imaginé une fin plus heureuse pour l’un des plus grands gardiens de l’histoire du football. Quelque chose comme des adieux sous les applaudissements du public russe après une troisième place à la Coupe du monde 2018. Au lieu de ça, c’est en pleurs et par la petite porte que le gardien de la Nazionale quitte sa sélection (à partir de dix secondes sur la vidéo) après l’élimination de la Squadra à l’issue du barrage contre la Suède.

« Je suis désolé, désolé, désolé. Pas pour moi mais pour tout le football, parce que nous avons échoué et même d’un point de vue social ça peut être vraiment important », a dit Buffon, en larmes, à la télévision italienne. La classe, toujours.

Avec Perin et Donnarumma, la relève est là

« C’est le seul regret que j’ai. Pas d’arrêter, parce que le temps passe et que c’est normal que ça se passe comme ça. Je regrette juste que mon dernier match en sélection coïncide avec cette élimination », a-t-il ajouté, avant de laisser un message pour la relève, qui s’annonce brillante à son poste, bien que Buffon semble irremplaçable.

« Je laisse des garçons qui feront parler d’eux, que ce soit (Mattia) Perin ou (Gianluigi) Donnarumma. J’embrasse tous ceux qui m’ont soutenu. »

Pour l’anecdote, on rappellera que le légendaire Dino Zoff avait aussi terminé sa carrière internationale par une défaite contre la Suède. Décidément…