Strasbourg: Une nouvelle section policière lancée dans les tribunes de la Meinau contre le PSG

FOOTBALL Pour la première des deux réceptions du PSG à la Meinau au mois de décembre, la 18e section policière d’intervention rapide des stades français devrait être lancée à Strasbourg après une formation cette semaine…

Bruno Poussard

— 

Les onze policiers strasbourgeois de la nouvelle section d'intervention rapide ont disposé d'une formation de trois jours au stade de la Meinau en ce début du mois de novembre, un mois avant leur première intervention probable.

Les onze policiers strasbourgeois de la nouvelle section d'intervention rapide ont disposé d'une formation de trois jours au stade de la Meinau en ce début du mois de novembre, un mois avant leur première intervention probable. — B. Poussard / 20 Minutes.

Mercredi, le tirage de la Coupe de Ligue a offert une deuxième réception du PSG à Strasbourg en décembre, samedi 2 en Ligue 1, puis mardi 12, en huitièmes de finale. Pour la première, le stade de la Meinau devrait aussi vivre les débuts de la Section policière d’intervention rapide strasbourgeoise, encouragée par le retour du Racing dans l’élite. Sous réserve, toutefois, de réception des équipements à temps.

A partir de là, une cellule de six de ces onze hommes – détachés pour l’occasion de la Bac ou d’autres unités d’intervention et formés au cours d’exercices dans les travées du stade de lundi à mercredi – devrait intervenir au sein même de l’enceinte à chaque rencontre à domicile. En survêtements bleus et avec des caméras, notamment.

>> A lire aussi : Ils font la police en tribune

Des fans du Racing club de Strasbourg ?

Un dispositif sécuritaire déjà en place dans 17 stades français et présenté comme un premier niveau de réaction en cas de troubles de la part d’une ou plusieurs personnes. « Ils ont vocation à intervenir dans les tribunes et en bord de pelouse en cas de besoin », précise Antoine Mordacq, commissaire à la division nationale contre le hooliganisme.

Ces policiers spécialisés pourraient notamment renforcer les palpations, ou encadrer un peu plus le parcage, dans des conditions particulièrement chaudes comme lors de la réception de l’OM à la Meinau. Décisionnaire de leur activation, le directeur départemental de la sécurité publique du Bas-Rhin termine avec le sourire : « Tous volontaires, je pense qu’ils sont fans de foot et du Racing ! »