Ligue des champions féminine: Montpellier prend une grosse option à Brescia

FOOTBALL Menées deux fois au score, les filles de Montpellier se sont imposées 3-2 à Brescia en huitième de finale aller de la Ligue des champions féminine. Retour dans une semaine...

Jerome Diesnis

— 

Katrine Veje, auteur de la passe décisive sur le troisième but montpelliérain, et les filles du MHSC ont assuré un beau succès à Brescia (2-3) en 8e de finale aller de la Ligue des champions féminines (archives).

Katrine Veje, auteur de la passe décisive sur le troisième but montpelliérain, et les filles du MHSC ont assuré un beau succès à Brescia (2-3) en 8e de finale aller de la Ligue des champions féminines (archives). — Jérôme Diesnis / Agence Maxele Presse

Bien sûr, ce n’est pas aussi spectaculaire que Lyon, vainqueur 7-0 au Kazakhstan. Mais l’adversaire n’était pas le même. Montpellier s’est imposé 3-2 en Italie, à Brescia, une habituée de l’épreuve, et a pris une grosse option pour les 1/4 de finale de la Ligue des champions féminine avant le match retour mercredi à la Mosson. Menées deux fois au score les Héraultaises ont montré des qualités mentales pour arracher un succès largement mérité.

>> A lire aussi : Montpellier tombe sur Brescia et c’est plutôt un bon tirage

Quelle domination ! Jusqu’au troisième but, signé par la capitaine Linda Sembrant (58e) servie par Katrine Veje, le MHSC a monopolisé le ballon en choisissant de presser haut son adversaire. Les Héraultaises ont accumulé de nombreuses occasions, frappé 18 fois au but (contre six aux Italiennes) et obtenu 13 corners (à trois). Une domination concrétisée par trois buts sur des actions construites. Les deux premiers par Stina Blackstenius (30e) sur une passe de Janice Cayman, Cayman (42e) sur un centre de Sofia Jakobsson.

>> A lire aussi : Jakobsson propulse Montpellier en 8e de finale de Ligue des champions féminine

Quelle passivité sur les coups de pied arrêtés ! Par deux fois, Cristiana Girelli a surgi au milieu d’une défense passive, d’abord sur un corner (8e) où elle s’infiltre entre Virginia Torrecilla et Laura Agard, puis sur un coup-franc à l’angle de la surface où elle fut étonnement seule pour reprendre du plat du pied (37e) une passe en retrait.

>> A lire aussi : Montpellier retrouve La ligue des champions féminine, sept ans après

Quel cœur ! Les Montpelliéraines ont du cœur. C’est la troisième fois qu’elles inversent des situations compromises. En D1, elles étaient menées 1-0 au Paris FC, pour s’imposer au final. Et au tour précédent de Ligue des champions, elles ont arraché leur qualification en Russie (2-0) après la défaite à l’aller à la Mosson (0-1).