Stade Rennais: Aucun match disputé cette saison, et alors? Romain Danzé reste le taulier

FOOTBALL Le latéral droit breton devrait apparaître en Coupe de la Ligue à Dijon...

Jeremy Goujon

— 

Romain Danzé avec la réserve du Stade Rennais, le 12 août 2017 à Vitré.

Romain Danzé avec la réserve du Stade Rennais, le 12 août 2017 à Vitré. — ROUGE Mémoire

  • Zéro minute. Tel est, depuis cet été, le temps de jeu de La Danze avec l'équipe première du SRFC, en compétition officielle.
  • Le Douarneniste n'en demeure pas moins le joueur le plus écouté dans le vestiaire rouge et noir.

Pour l’instant, l’exercice 2017-2018 de Romain Danzé se résume à deux coups d’éclat. Le premier eut lieu à Marseille, le 10 septembre, lorsque l’ancien capitaine du Stade Rennais avoua son incompréhension quant au coaching de Rudi Garcia, au micro de l’homme de terrain de Canal+, Laurent Paganelli. Le deuxième remonte au 14 octobre, à Roudourou.

Carton et frustration

Pourtant sur le banc, Danzé prit un carton pour contestation, cinq minutes après l’ouverture du score de Mustapha Diallo. « Les Guingampais ont eu la super idée de remontrer l’action sur les écrans géants, donc tout le monde dans le stade a vu que l’arbitre s’était trompé. Je l’ai simplement dit à M. Schneider. Il n’a pas dû apprécier », expliquait le Finistérien lundi, en conférence de presse, par allusion à la « reprise du bras » du milieu sénégalais de l’EAG. Écoper d’un avertissement, quand bien même on n’a disputé aucune minute cette saison en Ligue 1, c’est beau.

>> A lire aussi: «La tentative de contre-feu médiatique est ratée, Monsieur le Président!», répond le Syndicat des arbitres à René Ruello

Ce qui rend singulier ce 27e jaune en carrière, est effectivement le fait que Christian Gourcuff n’a pas encore utilisé le joueur aux 361 apparitions sous le maillot rouge et noir (3e total ever derrière Yves Boutet et René Cédolin). Une situation qui mine forcément l’intéressé. « Tous ceux qui ne sont pas sur la feuille de match à l’annonce du groupe sont déçus. Tous ceux qui sont remplaçants à l’annonce de l’équipe le sont également. À un moment donné, on fait ce métier pour jouer. Tous les footballeurs du monde qui ne jouent pas sont frustrés, c’est normal. »

Le chef de meute

Frustré oui, mais pas coulé. Son agacement à Guingamp, et, surtout, sa façon d’haranguer ses coéquipiers à chaque échauffement d’avant-rencontre (vue notamment en prime time au Vélodrome), démontrent que Romain Danzé (31 ans) demeure le patron du vestiaire, à l’heure où l’expression « Manque de maturité » est devenue une marque déposée à Rennes.

>> A lire aussi: Mais bon sang de bonsoir, pourquoi le Stade Rennais prenait (avant Lille) au moins un but par match?

« Évidemment que les anciens ont un rôle à jouer, se contente d’affirmer La Danze, comme pour ne pas tirer la couverture à lui. On essaye d’apporter ce qu’on peut apporter, du mieux possible. Je joue un peu moins (sic), mais j’essaye de participer. Ça [motiver ses partenaires avant les coups d’envoi], je l’ai toujours fait. Peut-être que ça se voit plus maintenant, je ne sais pas… »

Dédicace à Anto

Meurtri de voir « son » SRFC en mauvaise posture, malgré la victoire face à Lille (1-0), le latéral droit sera probablement titulaire à Dijon, ce mercredi, en 16es de finale de la Coupe de la Ligue (21 h 05), suspension d’Hamari Traoré oblige. Une autre compétition pour « nettoyer les têtes », et laisser de côté les remous de ces derniers jours.

« Vous savez, moi, je lis et écoute tout, depuis très longtemps, déclare Danzé. Mais l’aspect sportif reste le plus important. Un grand entraîneur passé au Stade Rennais [Frédéric Antonetti] disait : "Tout part du terrain, tout revient au terrain". » Il n’y a plus qu’à franchir l’écueil bourguignon, alors…