• Le site Watch Eat permet de s’inviter ou de recevoir les soirs de matchs.
  • La start-up lancée depuis Toulouse compte un millier d’utilisateurs.

Dimanche soir, François, un étudiant toulousain fan de foot, regardera probablement le Classico OM-PSG dans son canapé. Devant une pizza c’est sûr, et probablement avec des inconnus. Comme il a Canal +, il va poster une annonce sur la plateforme Watch Eat, genre de « airbnb » des soirs de match (qui marche aussi pour la NBA, le rugby et le tennis), et attendre que des « watchers » se signalent. ​

>> A lire aussi : Le classico à Marseille sans les supporters parisiens? C'est probable

​« J’ai fait le test cette semaine pour le match Real Madrid-Tottenham, raconte l’hôte. En 24 heures, j’avais deux invités et la soirée s’est avérée super sympa. C’est beaucoup mieux que d’être tout seul chez soi. » D’autant qu’ils penchaient tous pour les hommes de Zizou et que le prix des pizzas a été divisé en trois.

La start-up Watch Eat a été lancée au mois d’août, en même temps que le championnat de Ligue 1, par deux amis Toulousains. Karim Cherifi est supporter de l’OM et diplômé d’une école de commerce américaine. Enzo Trupiano, inconditionnel du PSG, est versé dans le marketing numérique. Nabil Taider et Julien Cardy, ex-joueurs du TFC, les aident à passer des partenariats avec les clubs de L1 et de L2.

Le bon filon des Bleus

« L’idée m’est venue à mon retour des Etats-Unis parce que j’avais envie de voir des matchs de NBA », explique Karim Cherifi, qui insiste surtout sur la convivialité du concept. L'hôte peut, au choix, faire payer le repas ou bien proposer un accueil gratuit. L'un des pics de la plate-forme est le match de la qualification des Bleus contre la Biélorussie, preuve que l'Equipe de France suscite la communion.

 Watch Etat compte à ce jour un millier d’utilisateurs et doit lancer son appli mobile d’ici « la fin de l’année ». A temps pour le Mondial en Russie.