Marseille: Ils aiment l'OM mais pas la Ligue Europa... Paroles de supporters qui sèchent les matchs du jeudi

FOOTBALL Le Vélodrome risque de sonner creux, ce jeudi soir encore, pour le match face à Guimaraes...

Jean Saint-Marc

— 

« No pyro, no party »

« No pyro, no party » — A.C. Poujoulat / AFP

  • Avec 8.649 spectateurs face à Konyaspor, l'OM a connu sa plus faible affluence du XXIe siècle.
  • Ce sera un peu mieux face à Guimaraes, ce jeudi soir, mais pas glorieux non plus...

Faut-il voir le verre à moitié plein, ou le Vél' à moitié vide ? L’affluence, ce jeudi, pour OM-Guimaraes (19 heures), devrait être supérieure à celle pour la réception de Konyaspor (8.649 pélos), mi-septembre. L’OM va de nouveau fermer son virage Nord, mais attend cette fois aux alentours de 12.000 spectateurs. C’est mieux, mais ce n’est quand même pas terrible, surtout dans un stade de plus de 65.000 places. Cette affluence est « problématique », a glissé Rudi Garcia. Alors on a demandé aux supporters qui sèchent de se justifier. Oui oui, comme au lycée.

>> A lire aussi : «C'est une humiliation!» Un supporter a dû assister au match Strasbourg-OM en caleçon

>> L’argument numéro 1 : l’horaire galère. Un match à 19 heures, en pleine semaine : ce n’est pas un cadeau. « Je ne vais pas poser des RTT pour des matches de poule de Ligue Europa », s’agace Marco, quinqua habitué des travées de Jean-Bouin, qui garde ses jours de récup' pour Arsenal ou une autre grosse écurie, plus tard dans la compétition.

>> La qualité de l’adversaire et de la compétition. Hé oui, pour Arsenal ou le Milan AC, on les posera, les RTT (enfin pas nous, vu qu’on couvre justement les matchs, mais peu importe). « Franchement, je ne vais pas payer pour voir Salzbourg ou Guimaraes, un match pareil, autant le regarder à la télé », soupire Giani. « Je suis venu pour Konispor machin (sic), le match était dégueulasse », ajoute Benjamin. Lui non plus, on ne le reverra pas avant les « gros » matchs. « Surtout que Garcia met l’équipe B en Ligue Europa et que les gars ne se donnent pas à fond, ils ont plus de niaque en Ligue 1 ! »

>> La forme de l’OM et le calendrier. « C’est le match de dimanche qui fait l’affluence de jeudi », estime Rudi Garcia. Deux matchs dans la semaine, c’est un peu costaud, et quitte à choisir… Autant aller voir le Classico. « Konyaspor, c’était particulier aussi, ça se cumulait, on venait d’enchaîner deux défaites ( Monaco, Rennes) », poursuit l’entraîneur olympien. « Après deux matchs pourris, je n’ai pas réussi à sortir les 10 balles », s’agace Clément, abonné chez les Winners. « T’es un footix, le coupe son pote Alexis. C’est justement à ces matchs qu’il faut aller, il n’y a que des passionnés, t’as personne qui fait des selfies ou qui part à la 80e ! »

>> La flemme pure. Le canap', c’est pas mal aussi, estiment certains de ces supporters que nous avons rencontrés. « A chaque fois, j’hésite jusqu’à quelques heures du début du match, mais j’ai souvent du mal à me motiver », lâche Antoine. « L’hiver, il fait trop froid le soir, on ne vient au stade que pour les matchs programmés en journée », ajoute Sabine, mère de famille. Mauvaise excuse, Madame : Météo France annonce un petit 21 degrés, ce jeudi soir, en virage ou ailleurs.

>> A lire aussi : OM: «Ce n’est pas un bûcheron!» Excellent avec la Grèce, Mitroglou va envoyer du bois en Ligue 1

Que faire pour réconcilier les supporters de l’OM avec la Ligue Europa ?

La question à 1.000 euros (un peu plus, même, à 10 euros la place). Parce que non, ce n’est pas écrit d’avance, ces affluences foireuses en Ligue Europa. Certes, à Nice aussi, c’est quasi désert, mais Sainté s’en sortait pas trop mal l’an dernier (26.000 spectateurs en moyenne en Ligue Europa, avec quelques belles affiches, il faut le dire). A Lyon aussi, le « formidable outil », sans être blindé, ne sonne pas complètement creux les jeudis soir : 25.743 supporters pour l’Atalanta Bergame, c’est quand même respectable. Alors, on fait quoi à Marseille ?

  • Des tarifs (encore) plus avantageux. 10 euros la place en virage, c’est pas mal, mais c’est encore un peu cher, surtout pour des spectateurs déjà abonnés. Cet été, pour les tours préliminaires face à Ostende et Domzale, les abonnés rentraient pour 5 euros seulement. Verdict ? 46.000 personnes face aux Belges, 47.000 pour accueillir les Slovènes.
     
  • Une sorte de carte de fidélité. A Lyon, les abonnés ont pu bénéficier d’un pack, cette année : les trois matchs de poules pour 25 euros. Compétitif. On peut aller plus loin : toutes les deux purges en Ligue Europa, une place pour un match de Ligue 1 offerte. Bah oui, comme les paquets de pâte chez Carrefour. C’est du business, le foot, non ?
     
  • Des boules chaudes au moment du tirage. Et hop, l’OM se retrouve avec trois gros en phase préliminaire, soit cette année Arsenal, le Milan AC et Villareal. Quoi, c’est tiré par les cheveux ? Accrochez-vous parce qu’on a pensé à pire encore…
     
  • On organise l’Europa Ligue l’été. Une sorte de tournoi de présaison, avec tous les matchs d’un coup, quand il fait beau et que les gens sont en vacances. Quoi, ça vous rappelle cette ignoble Coupe Intertoto ? Oups.