OL-Monaco: Lucide, Rachid Ghezzal ne s’attend pas à «un accueil chaleureux» pour son retour à Lyon

FOOTBALL L'ancien ailier droit lyonnais, qui a rejoint l'ASM libre cet été, pourrait avoir les oreilles qui sifflent vendredi (20h45) au Parc OL...

Jérémy Laugier

— 

Rachid Ghezzal, ici lors de la défaite de l'ASM en Ligue des champions contre Porto (0-3). BRUNO BEBERT

Rachid Ghezzal, ici lors de la défaite de l'ASM en Ligue des champions contre Porto (0-3). BRUNO BEBERT — SIPA

  • Rachid Ghezzal va retrouver vendredi son club formateur, qu’il a quitté il y a trois mois.
  • L’ailier droit de l’AS Monaco sait qu’il devrait subir les sifflets des supporters lyonnais, notamment pour avoir laissé planer le doute sur une prolongation avec l’OL durant toute la saison passée.

Il fera partie des principales curiosités du choc de cette journée de Ligue 1, vendredi (20h45) entre l’OL et Monaco. Totalement révélé dans l’élite lors de la deuxième partie de saison 2015-2016 (7 buts et 5 passes en championnat), juste après la nomination de Bruno Genesio, Rachid Ghezzal n’a depuis pas vraiment laissé de bons souvenirs à Lyon.

L’international algérien de 25 ans a en effet quitté son club formateur libre cet été, qui plus est après une saison sans relief (deux buts et deux passes décisives en 25 apparitions en L1) marquée jusqu’au bout par l’agaçant feuilleton de sa prolongation (ou pas donc) à l’OL. Pas le genre de sortie propice à une standing ovation lors d’un retour à Lyon sous le maillot de l’ASM.

>> A lire aussi : Lyon: Rachid Ghezzal va-t-il subir les sifflets du Parc OL pour son retour?

« Plein de choses ont été mal gérées de mon côté »

« Je ne pense pas du tout aux sifflets, a assuré l’intéressé ce jeudi dans un entretien accordé au Progrès. De toute façon, je ne m’attends pas à un accueil chaleureux. Je sais comment ça va se passer et je préfère penser aux bonnes relations que j’ai gardées avec les gens du club. J’ai le plus grand respect pour l’institution et je sais que je dois ma carrière à l’OL. » Une sortie de nature à adoucir un bilan au mieux contrasté à Lyon, avec seulement quatre mois de très haut niveau durant ses cinq saisons dans le groupe professionnel.

Finalement, Rachid Ghezzal regrette-t-il ce dénouement l’ayant conduit en Principauté ? « Pas du tout, on est dans un milieu où il n’y a pas de place pour les sentiments. Sinon, on ne grandit jamais. » « Rachon » pointe plus la forme que le fond, quant à son mercato agité : « Plein de choses ont été mal gérées de mon côté et j’ai vu des agents qui voulaient s’en mêler parce que j’étais en fin de contrat. » Après cet épisode, il va pouvoir se rendre compte dès vendredi de sa cote de popularité exacte auprès des supporters lyonnais.

>> A lire aussi : OL: «Rachid Ghezzal est obnubilé par la gagne», confie l’un de ses formateurs lyonnais