Ligue 1: PSG, barrière, condescendance... Les supporters d'Amiens racontent leur découverte de l'élite

FOOTBALL Pour la première fois de son histoire, le club d'Amiens et ses fans découvrent l'élite du foot français. Avec des rires et des larmes...

Francois Launay

— 

Le club d'Amiens fait ses premiers pas en Ligue 1

Le club d'Amiens fait ses premiers pas en Ligue 1 — FRANÇOIS LO PRESTI / AFP

Une attente longue de 116 ans ! Pour la première fois de son histoire, le club d’Amiens, actuel 16e au classement, découvre la Ligue 1 cette saison. Pour ses supporters, le rêve est devenu réalité. PSG, OM, Saint-Etienne, depuis le début de saison, les affiches s’empilent et les fans doivent se pincer pour y croire.

Maisl’accident de la barrière lors du match contre le LOSC les a aussi ramenés sur terre. Et prouvé qu’en Ligue 1, on pouvait vite passer du rire aux larmes. Témoignages d’irréductibles.

>> A lire aussi : Barrières effondrées: Le club d’Amiens sera-t-il sanctionné sportivement?

Alexandre, 29 ans, fan d’Amiens depuis tout gamin

« J’étais à Reims avec mon père le jour du match de la montée. Cela a été un grand moment et ce jour-là, j’ai pleuré et pensé à mon grand-père qui a 91 ans et qui supporte ce club depuis des décennies. J’avais beaucoup d’appréhension en début de saison au vu de notre petit budget mais dès le match contre le PSG, j’ai été pas mal rassuré. Je pense qu’on a nos chances de se maintenir. Jusqu’à l’affaire de la barrière, on avait plutôt l’image d’un club cool et sympa même si beaucoup pensent qu’on n’a rien à faire en Ligue 1.

L’histoire de la barrière a changé la donne. Tout le monde a entendu les propos affreux de notre président et a découvert l’état du stade de la Licorne.

On en a beaucoup souffert médiatiquement notamment à cause des experts sur les plateaux télé qui n’ont jamais mis un pied au stade et nous ont pris pour des moins que rien.

Je ne pense pas que cette histoire changera la donne pour l’équipe si elle doit jouer à huis clos ou s’exiler. Le public d’Amiens n’est pas celui de Lens ou Saint-Etienne. C’est un public plutôt précieux qui applaudit de temps en temps. Je pense même que ça pourrait être plus efficace sur un huis clos (rires). »

Xavier, 31 ans, fan d’Amiens depuis ses études

« Ca fait une petite dizaine d’années que je suis Amiens et j’y vais un peu plus cette saison vu que c’est la Ligue 1. C’est historique et ça crée un engouement autour d’un club longtemps habitué à la Ligue 2 ou au National. Quand je parle avec des supporters des autres équipes de Ligue 1 comme Paris ou Marseille, on passe pour un club qui fait juste acte de présence. On sent qu’on ne fait pas le poids. Cette condescendance m’énerve un peu.

L’histoire de la barrière était un peu à craindre. Pas forcément pour la barrière mais pour le stade qui est dans un état vétuste et pas très rassurant notamment au niveau de la toiture. Tout ça donne clairement une mauvaise image du club et de la ville. Je ne sais pas si ça impactera le reste de la saison. Cet incident, qui heureusement n’a pas fait de blessés trop graves, peut être oublié si on se maintient. Après, ça risque d’être compliqué pour les supporters surtout si on doit aller jouer nos matchs à domicile à Caen ou à huis clos. »

Maxime, 27 ans, fan d’Amiens depuis 16 ans

« Je suis le club et je suis abonné depuis l’épopée en coupe de France (finale en 2001). Monter en Ligue 1 a toujours été un rêve de gosse. Y être, c’est magnifique. Mais depuis le début de saison, c’est un peu compliqué. On a le sentiment que ça dérange qu’on soit à ce niveau-là dans le foot français, surtout depuis l’affaire de la barrière. Je vis ça très mal et j’ai vite senti qu’on allait se faire allumer dans les médias. Les déclarations de notre président n’ont pas aidé non plus.

>> A lire aussi : Ligue 1: Sauf surprise, le match Amiens-Lille sera bien rejoué

Après, il faut reconnaître que les travaux de rénovation du stade n’ont jamais été faits avant cette saison. Il y a eu très vite des problèmes de rouille et de peinture et la ville n’a jamais voulu s’en occuper. On en paie les frais aujourd’hui car on doit tout faire dans la précipitation. Et puis, les abonnés comme moi sont un peu déçus. On ne sait pas trop comment ça va se passer pour le prochain match à domicile contre Bordeaux. J’espère que cette affaire va lettre un coup de boost à l’équipe et lui permettre de se maintenir. Ce serait quelque chose de beau. »