VIDEO. Mercato: Le transfert de Neymar au PSG va-t-il complètement changer la donne?

ANALYSE 222 millions d’euros pour un transfert, «une inflation pénalisante pour les petits clubs» selon Raffaele Poli, responsable de l’Observatoire du football CIES…

Emilie Petit

— 

Le Qatari Nasser Al-Khelaifi, président du PSG, accueille Neymar à Paris, le 4 août 2017.

Le Qatari Nasser Al-Khelaifi, président du PSG, accueille Neymar à Paris, le 4 août 2017. — Michel Euler/AP/SIPA

  • Le FC Barcelone grince des dents, la Liga menace de porter plainte... « Ce n'est pas dans l'intérêt de l'UEFA d'intervenir ».
  • Les petits clubs risquent de ramer de plus belle derrière les gros... « Il y a une fracture dans l'économie du football ».

Neymar a officiellement rallié l’un des plus gros clubs de Ligue 1 le 4 août dernier. Et pour faire venir à lui l’un des joueurs les plus prisés du moment, le PSG a tout mis sur la table. L’attaquant brésilien a été racheté au FC Barcelone pour l'énorme somme de… 222 millions d’euros ! Le plus gros transfert de l’histoire du football, et  une véritable bombe dans le milieu. Pour Raffaele Poli, responsable de l’Observatoire du football CIES, ce n’est finalement pas un « phénomène nouveau ». 

Concrètement, avec une transaction aussi élevée, quel est le risque pour les transferts à venir ?

On voit bien qu’il y a certains clubs traditionnels et puissants qui ont un peu peur de perdre leur statut au profit de nouveaux entrants, comme le PSG ou Manchester City. Il y a clairement une fracture dans l’économie du football. Il y a d’un côté une poignée de clubs très riches, et de l’autre côté, il y a… tout le reste ! Dont des petits qui ont de plus en plus de peine à suivre.

>> A lire aussi : Nasser on fire, le Clan Neymar au grand complet, les Ultras au taquet... On a vu la meilleure conf' de tous les temps

Ce n’est pas un phénomène nouveau. Mais c’est vrai que ça s’aggrave, car les budgets des plus grands clubs augmentent plus vite que les budgets des autres clubs. Du coup, il y a un écart grandissant. Ces sommes reflètent d’ailleurs cet écart-là. Malheureusement, il n’y a pas vraiment de solution autour d’une possible régulation de ce marché… C’est un peu la loi de l’argent. Et c’est surtout la loi des plus forts.

Le PSG a misé gros sur Neymar. N’est-ce pas un énorme risque financier pour le club ?
Neymar, finalement, a effectivement coûté très cher au club mais c’est (pour l'instant) le seul achat important, cet été, du PSG. L’idée, c’est qu’il puisse, grâce au recrutement de Neymar, mettre en valeur la marque PSG. Donc accroître les revenus et les diversifier encore plus par rapport à leurs mécènes qataris. C’est donc finalement un passage obligé pour devenir vraiment grand.

Le PSG a été accusé par la Liga (Ligue de football espagnole) de ne pas avoir respecté les règles du fair-play financier. Le club parisien risque-t-il une amende, comme en 2014 ?

L’UEFA est très vigilante par rapport à ça, mais elle n’a pas non plus intérêt à tuer la concurrence car structurellement, le football évolue déjà vers plus de disparités. Donc si
l’UEFA intervient pour empêcher certains nouveaux de rentrer dans le petit cercle des grands clubs, ils risquent de se retrouver avec des compétitions moins intéressantes. Le tout, c’est quand même de veiller à ce que le club soit payé et que l’argent soit propre.

>> A lire aussi : Même pas peur: Julian Draxler ne devrait pas quitter Paris malgré l'arrivée de Neymar

Comment le PSG peut-il amortir cette somme ?

Le club a des joueurs comme Lucas (Moura), Marquinhos, Verratti qui pourraient facilement atteindre les 60 millions d’euros ou plus s’il décidait de les vendre pour compenser l’achat de Neymar. Mais je ne pense pas que les gérants du club choisiront cette option. Car s’ils ont recruté Neymar, c’est qu’ils sont sûrs qu’avec l’UEFA ils s’en sortiront d’une manière ou d’une autre. Éventuellement en payant une amende, comme ils l’ont fait la dernière fois. Ce qui n’arrivera pas s’ils peuvent prouver que leur revenu augmente. Et ils n’ont pas intérêt à vendre des joueurs car ils ont besoin de stabilité. C’est une prise de risque sans doute, mais calculée, car je pense que les marques Neymar et PSG ensemble pourront relever le niveau du club et rembourser cet investissement.