VIDEO. Mercato: Kylian Mbappé «va partir en famille et faire le tri» dans toutes les offres

FOOTBALL L'été s'annonce mouvementé pour le petit génie monégasque...

Au Stade de France, Nicolas Camus

— 

Kylian Mbappé lors de France-Angleterre, le 13 juin 2017.

Kylian Mbappé lors de France-Angleterre, le 13 juin 2017. — Michael Zemanek/Shutter/SIPA

Entendre parler Kylian Mbappé à chaud est toujours aussi étonnant. Le gamin n’a que 18 ans, mais ses mots, son sens de la répartie et son regard franc vous donnent l’impression qu’il roule sa bosse dans le milieu depuis dix piges. Ça a encore été le cas ce mardi dans les couloirs du Stade de France, après la victoire des Bleus contre l’Angleterre (3-2).

>> A lire aussi : EN DIRECT. Mercato: Manchester City n'arrive pas à vendre Nasri... Tolisso très proche du Bayern... Suivez l'actu transfert de la journée avec nous

Vingt-six buts, dont 6 en phases finales de Ligue des champions

Le Monégasque, auteur d’une frappe sur la barre et d’une passe décisive, est d’abord revenu sur la folle saison qu’il vient de vivre. Inconnu ou presque il y a dix mois, il a aujourd’hui l’Europe à ses pieds après avoir inscrit 26 buts, dont 6 en phases finales de la  Ligue des champions.

Bilan ? « On va dire que cette saison s’est bien terminée, et qu’elle aurait pu mieux commencer », dit-il simplement. Oui mais quand même, c’est exceptionnel non ? « J’ai très bien vécu tout ça. Je voulais jouer, réussir, j’ai réussi à le faire sur la fin maintenant il faut le faire sur toute une année ».

« Je suis sous contrat, je ne suis pas libre »

Et hop, un grand sourire pour emballer le tout et c’est pesé. Rien ne semble déstabiliser Kylian Mbappé. Pas même la flopée de journalistes présents pour gratter un mot sur son avenir. « Attendez, je sors d’un match là… Non mais dans les prochains jours, on va partir en famille et réfléchir à ce qu’il va se passer », indique-t-il.

Il faut faire le tri ?, le relance-t-on avec un petit sourire en coin. « Oui, il faut faire le tri. Et voir avec mon club aussi bien sûr. Je suis sous contrat, je ne suis pas libre ». Arsenal, le Real Madrid, le PSG et environ la moitié des dix clubs les plus riches du monde n’attendent que ça.