Ligue Europa: Vainqueurs contre Besiktas, les Lyonnais ont quand même eu «les oreilles qui piquaient sévère»

FOOTBALL Diablement fanatiques, les fans turcs du Besiktas avaient promis un boucan infernal aux Lyonnais dans ce match retour. Ils ont bien tenu parole, jusqu’à leur faire mal aux tympans…

Bruno Poussard, à Istanbul

— 

Après la séance de penaltys, les Lyonnais peuvent laisser éclater leur joie, ils viennent d'en prendre plein les oreilles pendant plus de 120 minutes.

Après la séance de penaltys, les Lyonnais peuvent laisser éclater leur joie, ils viennent d'en prendre plein les oreilles pendant plus de 120 minutes. — Ozan Koze / AFP.

De notre envoyé spécial à Istanbul,

Les Lyonnais s’y étaient préparés. Mais probablement pas pour plus de 120 minutes. De leur échauffement jusqu’à l’issue heureuse de la séance de pénos, les hommes de Bruno Genesio ont été sifflés à chaque touche de balle. Un immense vacarme ! Et un tel volume sonore que des records ont peut-être même été battus dans le nouveau Vodafone Arena, inauguré un an tout juste plus tôt.

>> A lire aussi : Ligue Europa: Avant de recevoir Lyon, les supporters de Besiktas sont-ils vraiment violents?

Après le dawa foutu à proximité de leur hôtel la nuit précédente, les supporters des Aigles noirs l’avaient promis, ils n’ont fait que tenir parole. A 100 %. « On s’attendait tous à ce que ce soit comme ça pendant cinq ou dix minutes, explique Jérémy Morel. Mais quand on a vu que ça durait, on s’est dit qu’il fallait s’y habituer, et je pense qu’on l’a plutôt bien fait. » Mais pas sans douleur, après le huitième de finale à Rome.

« Un des meilleurs publics d’Europe » pour Mathieu Valbuena

« Ça piquait sévère, reconnaît Mathieu Valbuena. Quand tu as 42.000 personnes qui te sifflent à te faire mal aux oreilles, il faut rester concentré. Mais on savait où on mettait les pieds, on attendait la pression qu’ils allaient mettre. On sent une énorme ferveur autour de ce club, avec ses supporters qui sont chauds. J’avais déjà vécu ça dans l’ancien stade, c’est vraiment un des meilleurs publics d’Europe. Ce soir, ils ont encore encouragé leur équipe jusqu’à la dernière minute. »

>> A lire aussi : VIDEO. Ligue Europa: Feux d'artifice, pétards, mégaphone... Les supporters de Besiktas ont mis le boxon pour empêcher l'OL de dormir

Le latéral Jérémy Morel n’avait pour sa part probablement jamais entendu un bordel aussi puissant dans un stade, de la part de supporters fanatiques plus que violents. « Je préférais peut-être même quand ils avaient le ballon, au moins il n’y avait pas de sifflets, rigole-t-il. Parce que ça faisait même vraiment mal. » Pour soulager les tympans, le retour aux vestiaires à la pause a peut-être fait encore plus de bien que d’habitude.

En mettant en avant l’absence de débordement, le bon accueil de l’organisation et de ses adversaires, l’entraîneur Bruno Genesio tient pour sa part à féliciter l’ambiance « respectueuse » marquée par les applaudissements en conclusion.

>> A lire aussi : Ligue Europa: Aux penaltys, le gardien lyonnais Anthony Lopes a «eu envie de venger» Christophe Jallet pour sortir un deuxième arrêt

« Le public a été extraordinaire avec son équipe, termine-t-il. C’est le genre de soirée qui nous réconcilie avec le foot, même si c’est plus facile à dire quand on est qualifié. » Parce que ce vendredi (13h), c’est un nouveau tirage qui attend l’OL. Pour une nouvelle demie. Avec assurément moins de bruit.