Weight watchers: C'était bien les vacances? Teddy Riner a «honte» de son poids et veut perdre 20 kilos

JUDO Le double champion olympique a bien profité...

20 Minutes avec AFP

— 

Le double champion olympique de judo Teddy Riner, en août 2016.

Le double champion olympique de judo Teddy Riner, en août 2016. — A. Robert / I. Harsin / Sipa

Le Français Teddy Riner, double champion olympique des lourds, de retour à l'entraînement cette semaine, a reconnu mardi qu'après une coupure de cinq mois depuis les Jeux de Rio, «l'heure est à la descente de poids». «Je suis à des sommets inégalés auparavant !», a-t-il ajouté, expliquer être au régime depuis lundi. Genre combien? «C'est top secret parce que même moi j'ai honte, j'ai honte...»

«Mais il fallait profiter de cette médaille», a insisté le poids lourd, qui a conservé mi-août au Brésil le titre olympique obtenu quatre ans plus tôt à Londres. «Je me fixe trois semaines pour perdre du poids et retrouver ma souplesse (...) Au moins une vingtaine (de kilos), ça serait bien», a-t-il estimé.

Objectif Tokyo

La reprise du colosse âgé de 27 ans le tient à distance des tatamis pendant au moins deux semaines et mêle vélo, exercices en piscine, boxe, tennis ou encore course à pied.

«J'ai vécu l'après-Londres, sa reprise avait été compliquée. On avait remis tout de suite le kimono, ça avait été difficile psychologiquement et il avait attrapé une pubalgie», se souvient son entraîneur Franck Chambily. «Aujourd'hui, on n'est pas pressé : le gros objectif de ces quatre ans, ce sont les jeux Olympiques de Tokyo

Avec ce programme inhabituel pour Riner, «l'idée, c'est de redevenir sportif avant tout», explique Chambily, plutôt satisfait de son poulain 48 heures après son retour. «Ce n'est pas si mal. Après Londres, même s'il était un peu plus léger, de quatre ou cinq kilos, il n'avait pas fini le footing, il s'était arrêté au bout de dix minutes. Hier (lundi), il a tenu les 31 minutes sans s'arrêter», a-t-il comparé.

A l'aube d'une nouvelle saison, Riner n'a pas encore fixé sa date de retour à la compétition. Une chose est sûre toutefois, les Mondiaux-2017 de Budapest fin août seront le principal objectif de l'octuple champion du monde, qui ne participera pas aux Championnats d'Europe fin avril à Varsovie.