L'Allemand Nico Rosberg (Mercedes) a remporté le Grand Prix de Bahreïn de Formule 1, dimanche soir près de Manama, devant le Finlandais Kimi Räikkönen (Ferrari) et le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes), parti en pole position. L'autre pilote Ferrari, l'Allemand Sebastian Vettel, troisième à Melbourne en ouverture de la saison, n'a pas pu prendre le départ en raison d'un problème moteur pendant le tour de formation.

C'est la 16e victoire de Rosberg en F1, dont deux d'affilée en 2016 et cinq consécutives en comptant les trois dernières manches de la saison 2015.

Le pilote allemand, parti en première ligne, a fait une course parfaite et profité au maximum de l'accrochage au premier virage entre Hamilton, qui avait raté son départ, et le Finlandais Valtteri Bottas (Williams).

Un week-end fantastique

«C'était un week-end fantastique pour moi. Je suis très heureux», a réagi le vice-champion du monde sur le podium. Il a terminé avec dix secondes d'avance sur Räikkönen, qui n'a jamais pu l'attaquer à la régulière pendant les 57 tours de course.

Au pied du podium, comme à Melbourne, l'Australien Daniel Ricciardo (Red Bull) a devancé le Français Romain Grosjean (Haas), cinquième et donc dans les points pour la deuxième course d'affilée, alors que son écurie américaine débute en F1.

Pour ses débuts en F1, le Belge Stoffel Vandoorne (McLaren), qui remplaçait Fernando Alonso, blessé, a terminé lui aussi dans les points, à la dixième place, devant la Renault du Danois Kevin Magnussen.

Mots-clés :