Les San Antonio Spurs ont signé pour la première fois de leur histoire une 64e victoire en saison régulière, samedi face aux Toronto Raptors (102-95) et peuvent devenir la première équipe à réaliser un sans-faute à domicile après cette 39e victoire consécutive devant leur public. Au lendemain de la première défaite devant leur public de son grand rival Golden State, San Antonio a enfoncé à distance le couteau dans la plaie.

Les Spurs ont maîtrisé sans mal les Raptors grâce à des très fringants LaMarcus Aldridge et Kawhi Leonard, auteurs respectivement de 31 et 33 points, nouveau record personnel pour le meilleur marqueur de San Antonio.La franchise texane, dont la dernière défaite à l'AT&T Center remonte à mars 2015, est assurée de surpasser le bilan de sa saison 2005-06 (63 v-19 d), la meilleure de son histoire jusqu'ici.

Le contraste avec le champion NBA en titre Golden State, battu par Boston vendredi (109-106), est saisissant. Certes Stephen Curry et ses coéquipiers caracolent toujours en tête de la conférence Ouest (68 v-8 d) et ont réalisé la plus longue série de victoires consécutives de l'histoire (54), mais ils finissent la saison régulière sur les rotules tandis que Gregg Popovich, l'entraîneur de San Antonio, prend soin depuis plusieurs semaines déjà de faire tourner son effectif.