Jonny Wilkinson, le good guy de l'équipe d'Angleterre

BEAU GOSSE – Héros vivant en Angleterre, le demi d’ouverture du XV de la rose est…

Sandrine Cochard

— 

Carrure solide, sourire charmeur et regard bleu délavé, le britannique Jonny Wilkinson a un look de gentil garçon qui n’est pas sans rappeler Matt Damon. Sélectionné dès 18 ans en équipe nationale, Jonny Wilkinson, 28 ans, est un héros en Angleterre depuis son drop de la dernière chance qui permis au XV de la rose de remporter le Coupe du monde de rugby, face aux Australiens, en 2003. Et ce tout en gardant un uniforme d'un blanc immaculé et la mèche coiffée du bon côté. Une performance qui lui vaudra d’être nommé joueur de l’année par l’IRB (le drop, pas la mèche).



Depuis, il est élevé au rang d’idole nationale, au même titre qu’un certain David Beckham.



Son jeu du pied, très efficace, n’est pas sans rappeler un certain Dan Carter.



Un match comparatif qui pourrait rester virtuel : blessé, Wilkinson a raté les deux premières rencontres du Royaume-Uni, face aux Etats-Unis et à l’Afrique du Sud, et pourrait être incertain pour la suite de la Coupe du monde.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.